American Supply Paris | Blog American Supply Paris
American Supply creates the materials luxury businesses need to unleash their creativity and inspire love for their brand. We work passionately alongside our clients to conceive and create store windows and merchandising solutions that embody their identity.
blog,american supply,materials,matières,mode,fashion,défilé,boutique,vitrines,merchandising,fournisseur
18953
paged,page-template,page-template-blog-centered,page-template-blog-centered-php,page,page-id-18953,page-child,parent-pageid-1815,paged-5,page-paged-5,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Maison Molinard – Bar à Parfums

Désireuse d’une actualisation, et forte de 165 ans de créations inoubliables, Habanita, Le Parfum des Parfums… , la Maison Molinard nous a demandé de concevoir ses nouveaux espaces dédiés à la création  olfactive : le Bar des Fragrances et l’Atelier des Parfums.

Exit l’ambiance laboratoire d’école, l’Atelier des Parfums et le bar attenant recréent dans ce lieu la précieuse alchimie des cuivres, alambics et flacons pour proposer aux nombreux visiteurs une véritable expérience sensorielle, créative et olfactive sous les conseils d’un maître parfumeur.

Un enchevêtrement géométrique de tubes et de clapets flottant au dessus de paillasses suspendues contribuent à installer cette atmosphère unique, perchée entre le mystique des grandes orgues et le fantastique du nautilus.

Pour l’espace atelier, le sol carrelé, très fort, est pris comme point de départ. Le monogramme de la maison est également mis à l’honneur.

Des panneaux bicolores, perforés d’après ces deux éléments, sont suspendus pour faire office d’isolation sonore et visuelle.

Les centres de tables ont été réétudiés en escaliers, avec le monogramme en rappel sur cuivre.

Le cuivre est d’ailleurs la matière mise en avant ! Présenté par les cuves, il a été exploité pour refaire toute la partie Bar à fragrances.

Les tables sont suspendues, et fournies de tuyauteries en cuivre, permettant de découvrir les différentes notes et bases.

Ces dernières sont introduites par des natures mortes encadrées astucieusement.

Les écoulements d’essence au service sont ensuite évacuées par des grilles en cuivre découpées d’après le symbole de la maison.

L’ambiance est désormais au goût du jour, attractive. Elle évoque à la fois la modernité et un roman de Jules Verne, un mélange résolument intemporel. 

L’atelier parfums de Molinard

Continue Reading

Une plage de lumière aux Galeries Lafayette

 

 

Pour cet été, les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, Paris, ont mis le cap sur les côtes ! Des vagues aériennes de bleus, des jeux de lumières obtenus grâce à notre film radiant Magic Mirror, des jeux optiques aquatiques et ensorcelants… Vivement les vacances !

Création & réalisation : Atelier Nathalie Bournillat

Photo : ©Michel Azous

Continue Reading

FASHION WEEK PARIS : "DES BRODERIES À TOMBER ! MAIS RESTEZ DEBOUT, S’ASSEOIR C’EST PAS CHANEL DU TOUT !" , PHT


Avez-vous vu la dernière collection Haute couture S/S 15 de Chanel ?

« Des broderies à tomber ! Mais restez debout, s’asseoir c’est pas Chanel ! » PHT

« Le mélange des couleurs, des matières, des lumières, des tombés, la qualité d’exécution, tout ! C’est sublime ! » LDD

Continue Reading

DU RÊVE EN VOLUME

Le “Rêve en valise » est un beau dispositif du Centre Georges Pompidou, dépliable, pour l’éveil à l’art, aux formes, aux matières et aux couleurs.

Il permet à des enfants de 2 à 5 ans de découvrir des œuvres d’art et de participer à des ateliers d’arts plastiques.
Pour réaliser cette structure, le designer textile Ludivine Bigot a utilisé des tinted fluo, des reflectives prismes à effets optiques, le Magic Mirror, et plein d’autres merveilles pour les yeux.

Crédit photo : Ludivine Bigot, Hervé Véronèse photographe du centre Pompidou.

Continue Reading

L'heure du temps dans le Figaro Madame

Les décors réalisés à partir des matières American Supply nous plongent dans l’heure du temps d’une magnifique série photo de haute horlogerie du Figaro Madame, parue le 17/01/2015 orchestrée par Sophie Vigié, mise en scène par Mathilde Nivet et capturée par Valéry Assénat.
Une immersion dans un univers aquatique et végétal où des matériaux étonnants réussissent à créer un environnement onirique, aussi enchanteur que chatoyant.

Continue Reading

Des gommettes à l’âge adulte

C’est rare, mais pour sa collection de fin d’année 2014, American Supply a pris sous son aile une étudiante. La talentueuse Géraldine Delle-Vedove, a développé une collection Homme, autour de l’écolier. Le rendu est plein de fraicheur. Un parfait mélange de rigueur et folie, d’adulte et de gommettes, de sobriété et de couleurs fluo, bref, à suivre !

Nous l’avions interviewé, pour la sortie du WAD de l’automne, ou une double page lui était consacrée.

Explique-nous en quelques mots ton projet.
Que voulais-tu dire à travers cette collection ?

Pour ma première collection, j’ai décidé de m’attaquer au vestiaire masculin. Ce choix s’est fait naturellement, car en faisant de l’Homme je me sens plus libre de créer, me projetant moins que dans un vestiaire féminin.

Au tout début, je suis allée chercher mes influences chez les écoliers qui pour moi s’insèrent dans une période de la vie riche en créativité et sans retenue. 
Je déclinais les shorts, et comme Doisneau je ne travaillais qu’en noir et blanc, je m’inspirais de tous les codes de l’enfance. 
Je m’essayais au gribouillage, à l’écriture automatique et m’inspirais des sculptures de Bernar Venet qui justement essaye dans son travail de figer ce trait si spontané.

Je jouais avec les formes géométriques, souvent utilisées pour l’apprentissage, m’inspirant des compositions d’Amalia Pica.

Et puis petit à petit, il y a eu le passage à la couleur, à la modernité, à l’âge adulte. Grâce à mon partenariat avec American Supply, j’ai pu intégrer des matières de plus en plus originales. J’ai travaillé sur les rencontres de matériaux, sur leurs différents traitements.

Les vêtements se sont alors rallongés, l’allure se voulait plus sobre et réfléchie.
J’ai travaillé mes silhouettes dans un ensemble.
Sous l’influence de l’architecture de Daniel Libeskind et des peintures de Piet Mondrian, j’ai repensé mon graphisme et la place de la couleur dans mes vêtements.

Quelle est la suite de ton défilé ? Que fais-tu en ce moment ?

Je poursuis désormais mon année de stages. 
En juillet, je suis partie un mois à Milan, pour travailler au sein d’un bureau de tendance (A+A design). 
Actuellement, je suis en Mayenne, pour découvrir l’univers de la maille dans une entreprise (Maille Création) spécialisée dans le tricotage et la confection d’articles à maille pour le prêt-à-porter haut gamme et luxe.
J’hésite aussi à poursuivre mes études. Je prospecte donc les écoles à l’étranger à la recherche d’une formation complémentaire à mon cursus en design de mode (design textile / communication visuelle/ marketing de mode).
En ce qui concerne les retombées du défilé, j’ai eu la chance d’être publiée dans le GQ South Africa (version web/ shooting), ainsi que dans le WAD (version papier / article sur la collection et photo).

Et ensuite, que souhaites-tu faire ?

Pour la suite, je m’imagine à Londres ou à Berlin. Partir à l’étranger me stimule. 
J’ai envie de travailler en équipe, après cette année de création en solitaire, et réunir différents secteurs de la création dans un même projet.

 

Photographe : Chris Roman
Styliste : Géraldine Delle-vedove
Conseillère Artistique : Julie Delle Vedove
Make-up Artist : Yann Rebelo Muah
Coiffure : Kévin Auger
Models : Tom Delle-vedove // Alexander Morel //Aldiouma Fofana // Antoine Musy // Matthieu Duchemin

Geraldine_WAD

Continue Reading

Premiers flocons de l'année

Chez Jacadi, l’hiver sera vigoureux si l’on en croit la tempête de neige annoncée dans ses vitrines d’octobre, où se côtoyaient déjà des flocons de neige découpés en Glitter Snow et un fond de montagne.

Photos: ©Michel Azous

Continue Reading

Trapèze Bag

Plein feu sur le Trapèze Bag de Paule Ka qui, en octobre, se décline dans des « boîtes » de korian rétro-éclairées.

Photo : ©Michel Azous

Continue Reading