Story of the Month
La Haute Couture Réimaginée

Le calendrier traditionnel de la mode étant en plein désarroi, les créateurs tentent de donner un sens à ce moment unique que nous vivons tous, avec de nouvelles propositions créatives en réaction à la situation. Avec l’annulation des présentations de fashion week Homme en juin, il ne pouvait y avoir de meilleure première réponse que par la Haute Couture !

CHANEL

 

Chanel a présenté une collection automne/hiver 2020 de 30 looks – moins de la moitié de la collection printemps/été 2020 – célébrés dans un beau film montrant les vêtements en mouvement. La collection était dédiée aux dames les plus chics qui accompagnaient Karl Lagerfeld au Palace. En mémoire de Lagerfeld, mais aussi en mémoire des boîtes de nuit et de la vie nocturne, ce qui nous manque à tous depuis la mi-mars. Avec ses merveilleuses broderies florales, ses manches de princesse et ses diadèmes, quelle meilleure façon de s’habiller par les temps qui courent!

CHRISTIAN DIOR

 

Maria Grazia Chiuria – directrice de création de Christian Dior – a pris à cœur les propos du Président Macron, suite à sa déclaration de mi-mars : “Nous sommes en guerre.” Elle a évoqué l’histoire de la couture après la Seconde Guerre mondiale et le “Théâtre de la Mode” créé en 1945, qui utilisait des robes miniatures sur des mannequins taille poupée, car les tissus étaient rares, pour montrer les collections aux clients de la couture. Elle a fait appel au réalisateur de “Pinocchio”, Matteo Garrone, pour visualiser son rêve dans une somptueuse vidéo, montrant des grooms Dior traînant une maison de poupée (une imitation du salon de haute couture de la Maison Dior au 30 avenue Montaigne à Paris) contenant des robes miniatures à travers un monde mythique, laissant les nymphes et les créatures choisir leur propre couture !

BALMAIN

 

Balmain est toujours rapide à embrasser la nouveauté, avec un engagement passionné sur toutes les plateformes de réseaux sociaux et un fort esprit d’inclusion. C’est dans cet esprit qu’Olivier Rousteing a plongé dans la Seine pour une présentation sur la plus grande piste de Paris, la rivière lui-même, diffusant le spectacle en direct sur les plateformes de réseaux sociaux. Le spectacle en direct était ouvert à tous, car les ponts étaient bondés de spectateurs, et Rousteing a annoncé que le spectacle avait réuni au moins 20 000 Parisiens. La collection était un véritable tour de force technique, revisitant des pièces d’archives et de nouveaux tailleurs, le tout sur la musique live de l’artiste pop français Yseult : un véritable aperçu de ce que pourraient être demain les présentations de mode.

IRIS VAN HERPEN

 

Van Herpen a testé les limites du réel et du numérique pendant un certain temps, ce qui a facilité son adaptation à la semaine numérique de la haute-couture. Elle a choisi de repenser l’ensemble du processus, en ne produisant qu’une seule robe, chargée de suffisamment de nuances conceptuelles pour constituer une collection entière. En traitant la robe comme une œuvre d’art, qui peut être retournée ou renversée sans affecter sa portabilité finale, elle repense la nature elle-même par le médium de la couture.

VIKTOR & ROLF

 

Non-contents d’éviter le “conceptuel” dans leurs collections, Viktor Horsting et Rolf Snoeren sont allés au cœur du sujet, s’interrogeant sur la signification de la fabrication d’une garde-robe pour ces temps de crise. Avec trois mini-armoires, chacune composée d’un déshabillé, d’une robe de chambre et d’un manteau, ils ont remis en question nos émotions et nos peurs et parlé à notre humanité. La vidéo de campagne qui accompagnait la collection a été racontée par le chanteur Mika, qui a déclaré lors de la dernière garde-robe “hearts” : “Nous méritons tous d’être aimés, quel que soit notre âge, notre couleur, notre sexe, notre race, notre religion ou notre sexualité”. Le manteau auquel il faisait référence encourage la distanciation sociale avec ses formes de cœur en trois dimensions, tout en souriant et en dialoguant avec le monde.

GIAMBATTISTA VALLI

 

Pour Valli, c’était le business comme toujours, un moment pour regarder vers l’avant et non vers le passé et célébrer l’artisanat de la couture. Cette fois, les nœuds étaient plus grands, le tulle plus volumineux et son amour pour la couture n’avait jamais été aussi fort. Associant la collection à la vidéo ci-dessus qui met en valeur les détails de la collection et ses caractéristiques, et, en split-screen, des vidéos tournées sur son propre iPhone lors de ses courses sur la seine pendant le confinement. Son message était clair : “Maintenant, nous voulons diffuser la beauté ! Nous voulons faire rêver ! Je veux donner de l’espoir pour d’autres moments heureux à venir. Je veux partager l’idée d’un avenir qui sera meilleur que le passé”. (Valli, Vogue.co.uk)

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.