#ASLOVES
Verre Tricoté


Ce mois-ci,  #asloves le projet ‘Soft Silica‘ de Sarah Roseman, récemment diplômée de la Design Academy Eindhoven, dont la matérialité se situe à mi-chemin entre le textile et le travail du verre …
Son processus consiste à chauffer des fibres de verre jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment souples pour être tricotées et tissées, avant de créer des motifs et des formes complexes, en expérimentant diverses techniques de tricotage.

 

Le matériau est ramené à la vie avant d’être figé dans le temps, comme si l’on avait capturé l’instant où le verre se fond en un objet statique ayant le toucher d’un textile. Le projet se compose actuellement de tapisseries et de récipients sculpturaux en verre, mais aussi d’un nombre chaque jour plus important d’échantillons. C’est une recherche continue sur le verre, qui évolue et se développe à chaque itération, afin de trouver de nouvelles possibilités et de futures utilisations à ce nouveau matériau passionnant.

Sarah Roseman, sur son site web

 

Nous ne pourrions être plus d’accord ! Le résultat final est magique, étrange et surtout innovant.

Photos : toutes les images © Sarah Roseman

Story Of The Month
Un Noël Parisien


Chaque année, nous faisons notre traditionnel pèlerinage aux grands magasins parisiens, et dans le quartier commerçant du Faubourg Saint-Honoré dans le 8e arrondissement, afin de voir leurs décorations pour les fêtes. Après deux années dont les fêtes ont été fortement impactées par l’épidémie de Covid 19, les rues étaient animées et les passants au rendez-vous pour s’émerveiller devant les décorations.
Les thèmes étaient inspirés des représentations classiques de neige et de montagnes, et des décorations traditionnelles telles que les sapins, les étoiles, les boules de Noël et les illuminations. Plusieurs autres magasins ont choisi l’univers du jeu et du divertissement, pour nous distraire et nous ramener en enfance.

 

Comme en réponse à la froideur du climat, la tendance la plus surprenante en matière de merchandising cette année a été la fausse fourrure – dans des couleurs pastel et blanc neigeux – renforcant l’envie de s’envelopper chaudement pour les longs mois d’hiver, tout en évoquant l’importance, d’un point de vue éthique, de la fausse fourrure dans l’univers de la mode.

Crédit photo : toutes les photos ont des crédits notés sur les images

Story of The Month
Joyeuses Fêtes !


Pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes, nous avons créé un Bonhomme de neige composé exclusivement de matières Éco : le corps est sculpté dans notre Air Noodles (TPE 100% recyclable), les yeux, la bouche et les boutons sont en Goudron (pneus recyclés), le nez est en Latex Color (Latex naturel), l’écharpe est en Lana (100% laine) et le chapeau en Charente (PET recyclé), quant aux bras, ils sont faits de branches et de feuilles stabilisés. Notre Bonhomme de neige Éco sera la petite touche éco-conçue de vos vacances !

#ASLOVES
Façade de Jade


Ce mois-ci, #asloves la façade de Bulgari Shanghai, conçue par MVRDV Architects, qui a utilisé des bouteilles de bière et de champagne recyclées pour créer un nouveau matériau semblable au jade, qui vient encadrer l’entrée du magasin.

 

Avec ce troisième magasin Bulgari réalisé dans le cadre de leur collaboration régulière, MVRDV continue d’explorer les possibilités des matériaux durables et recyclés dans le domaine du luxe. S’inspirant de l’Art déco et de la pierre la plus précieuse de Chine, le Jade, ils ont imaginé une façade étonnante revêtue d’un matériau sur mesure en verre recyclé, d’un vert translucide :

 

Notre collaboration avec Bulgari a donné lieu à des expériences fascinantes sur les matériaux. C’est une passion que nous partageons avec eux, bien que dans des disciplines différentes. La boutique de Shanghai résume l’importance de ces expériences : traitées de manière appropriée, des bouteilles de champagne et de bière destinées à la déchetterie, deviennent un joyau pour la ville.Jacob van Rijs, associé fondateur de MVRDV

Ici, chez American Supply, nous aimons les transformations visuelles et la sensibilité avec laquelle MVRDV utilise les matériaux durables et recyclés.

 

Le projet démontre le potentiel des matériaux recyclés et durables, y compris dans le secteur du luxe, et fait un pas de plus vers l’objectif commun de MVRDV et Bulgari de concevoir des magasins construits avec 100 % de matériaux issus de l’économie circulaire. Dans cette même dynamique, le rétroéclairage est conçu pour minimiser l’empreinte énergétique de la façade, nécessitant moins de la moitié de l’énergie utilisée par une installation du même type.” Site web de MVRDV

Photos : toutes les images © Bulgari, © Xia Zhi

Toutes les images sont tirées du site web de MVRDV

#ASLOVES
E-Déchets Solutions

Ce mois-ci,  #asloves les carreaux de verre du Common Sands Project conçus par Snøhetta et Studio Plastique, fabriqués par Fornace Brioni, et composés de verre recyclé issu de micro-ondes, de fours et d’appareils électroniques usagés.
En raison des imperfections dues à l’usage et des différences inhérentes aux applications initiales, le verre issu de déchets électroniques est très rarement recyclé car il ne peut être transparent. Le projet Common Sands met justement cette particularité en avant pour développer une surface semblable au terrazzo qui sublime ces imperfections, en produisant un matériau semi-translucide à l’aspect marbré sous forme de carreaux. Ces carreaux peuvent être utilisés dans l’architecture et la décoration intérieure, cette proposition unique permettant d’exploiter une matière première en constante augmentation :

 

“Le verre possède des propriétés excellentes pour le recyclage, mais il n’existe pas actuellement de directives européennes encadrant le traitement du verre issu des déchets électroniques (E-déchets). Le sable est une ressource limitée, et comme le volume des déchets électroniques augmente rapidement dans le monde entier, nous avons besoin de stratégies et de solutions.”

Snøhetta

 

Le projet n’en est encore qu’au stade du prototype, mais l’entreprise a déjà mis au point deux tailles de carreaux et peut produire à grande échelle grâce au fabricant Fornace Brioni, en attendant la classification.

Photo credit: all images courtesy of snøhetta

STORY OF THE MONTH
“Virgil Was Here”


Crédit photo : post Instagram de Hans Ulrich Obrist @hansulrichobrist

 

 

“TOUT CE QUE JE FAIS EST POUR LA VERSION

DE MOI-MÊME ÂGÉE DE 17 ANS”

 

Virgil Abloh

Lorsque nous avons appris dimanche 28 novembre le décès du directeur artistique de Louis Vuitton et fondateur d’Off-White, Virgil Abloh, nous avons d’abord cru à une erreur. Le créateur de 41 ans a accompli tant de choses en si peu de temps qu’il s’est taillé une réputation et une influence rare pour une personne si jeune. C’est avec tristesse que nous avons découvert qu’il se battait dans l’intimité contre une forme rare de cancer depuis deux ans, tout en enchaînant les projets, parcourant le monde entier, mixant, créant, dirigeant, inspirant et changeant le monde pour tant de personnes. C’était un leader, qui croyait au pouvoir du changement et en était acteur.

 

Dans le cadre de mes activités, je contribue à un canon de la culture Noire, à son art et à sa préservation. C’est pourquoi, afin de préserver ma propre contribution, je l’enregistre soigneusement.”

‘A Manifesto According to Virgil Abloh’, juillet 2020 pour Louis Vuitton mode masculine PE21

 

Et c’est bien ce qu’il a fait. Dire que Abloh était un artiste prolifique serait un euphémisme. Son énergie, sa créativité et sa générosité nous manqueront cruellement.

 

Pour célébrer son œuvre, revenons sur ces incroyables vitrines et pop up stores de Louis Vuitton où ont été exposées ses créations.

 

Alors que nous nous élevons ensemble, considérez ceci comme mon manifeste : en tant que personne de couleur dans le milieu de la mode, je m’engage à toujours prôner l’inclusion, l’unité, la diversité et l’individualité. Je continuerai à employer des candidats différents, à soutenir financièrement les causes BIPOC et LGBTQ+, à mettre en lumière les entreprises détenues par des personnes BIPOC et LGBTQ+, à travailler sur des initiatives publiques mettant en avant des modèles BIPOC et LGBTQ+, et à aider les organisations promouvant une main-d’œuvre plus inclusive. Je vous invite à aller de l’avant ensemble, en pleine conscience, avec espoir et détermination. Vous êtes les témoins d’une Imagination Noire sans détours.”

‘A Manifesto According to Virgil Abloh’, juillet 2020 pour Louis Vuitton mode masculine PE21

 

Crédit photo : post Instagram de Anders Christian Madsen @anderschristianmadsen

‘A Manifesto According to Virgil Abloh’, juillet 2020 pour Louis Vuitton mode masculine PE21

& portrait de Virgil Abloh par Anders Christian Madsen

Puisse l’héritage d’Abloh perdurer, et son manifeste ainsi que son œuvre, continuer à inspirer et à aider l’industrie “à avancer en pleine conscience, avec espoir et détermination” vers un avenir radieux.

 

J’ai toujours cherché, au travers de mon art et de ma créativité, à faire en sorte que les adultes se comportent à nouveau comme les enfants qu’ils étaient. Qu’ils retrouvent ce sens de l’émerveillement. Qu’ils cessent d’utiliser leur esprit et qu’ils commencent à utiliser leur imagination.”

Voix de Virgil Abloh, entendue lors de son défilé posthume de mode masculine SS22 pour Louis Vuitton à Miami.

 

Fashion
Se sentir Beau et Bien !

Notre équipe a choisi – et commenté – ses looks préférés parmi les récentes collections printemps-été 2022 présentées à Paris et vous dévoile sa wishlist pour l’été prochain !

Collages et textes: American Supply
Credit Photos: Vogue Runway & Bernhard Willhelm

Art
Martin Margiela a Toujours été un Artiste

An experience that changes nothing is hardly worth having.
Martin Margiela

 

 

Martin Margiela reste l’un des créateurs de mode les plus emblématiques de tous les temps, célèbre pour son utilisation de matériaux peu orthodoxes et son approche artistique de la confection et de la création de mode. Il apprécie particulièrement les vieilles perruques, les tableaux, les assiettes cassées et les tissus vintage, qu’il transforme en vêtements, se moquant des méthodes de production traditionnelles du milieu de la mode.

 

Il a mystérieusement quitté sa marque éponyme à la fin des années 2000, après son acquisition par le groupe OTB de Renzo Rosso en 2002. Il reste aujourd’hui une figure mythique du monde de la mode, masquant toujours sa véritable identité.

 

Martin n’est plus là depuis longtemps. Il est là sans être là. Nous avons une toute nouvelle équipe de design à l’œuvre. Nous nous concentrons sur une énergie jeune et réaliste pour le futur; c’est vraiment Margiela pour l’année 2015.” 

Renzo Rosso, WGSN, 2009

Photo: Marcio Madeira, 'From Martin Margiela Circa 2006, Lessons in Resilience', BY LAIRD BORRELLI-PERSSON May 13, 2020. (https://www.vogue.com/article/past-present-maison-margiela-spring-2006)
Le documentaire “Margiela in His Own Words“, sorti l’année dernière, a renforcé le mythe, Martin s’y exprimant bien en personne mais ne montrant jamais que ses mains. Au sujet de son souhait de rester anonyme, il a déclaré : “Je savais que je pourrais donner plus si je me sentais protégé” et cela a certainement contribué à investir ses créations d’un mystérieux pouvoir d’attraction qui aurait peut-être été atténué s’il avait donné un visage à sa marque.

 

​​Un peu plus d’une décennie s’est écoulée depuis les dernières créations de Margiela en personne, mais cette période prend fin grâce à cette première exposition éponyme “Martin Margiela” à l’espace Lafayette Anticipations, organisée par sa directrice, Rebecca Lamarche-Vadel. L’exposition établit, à juste titre, que Margiela a toujours été un artiste et présente pour la première fois au public ses diverses créations artistiques. Margiela s’est concentré sur la production de ces diverses œuvres d’art au cours de la dernière décennie, depuis qu’il n’est plus sous le feu des projecteurs de la mode. L’exposition elle-même est une expérience à la fois immersive et labyrinthique, dont les œuvres ponctuent les allées et les angles, rejoignant par instant sa célèbre interprétation de la mode, renforçant ainsi son intégrité et sa légitimité en tant qu’artiste.

Posted on Instagram by Rebecca Lamarche-Vadel, 26 October: https://www.instagram.com/p/CVfScxHMb86/

Si l’on a jamais douté que Martin Margiela était un artiste, cette exposition devrait remettre les pendules à l’heure – à ne pas manquer.

 

 

 

 

 

‘Martin Margiela’, Martin Margiela, Lafayette Anticipations, Paris

Exposition: 20 Octobre 2021 – 2 Janvier 2022.

https://www.lafayetteanticipations.com/fr/exposition/martin-margiela