Art
Martin Margiela a Toujours été un Artiste

An experience that changes nothing is hardly worth having.
Martin Margiela

 

 

Martin Margiela reste l’un des créateurs de mode les plus emblématiques de tous les temps, célèbre pour son utilisation de matériaux peu orthodoxes et son approche artistique de la confection et de la création de mode. Il apprécie particulièrement les vieilles perruques, les tableaux, les assiettes cassées et les tissus vintage, qu’il transforme en vêtements, se moquant des méthodes de production traditionnelles du milieu de la mode.

 

Il a mystérieusement quitté sa marque éponyme à la fin des années 2000, après son acquisition par le groupe OTB de Renzo Rosso en 2002. Il reste aujourd’hui une figure mythique du monde de la mode, masquant toujours sa véritable identité.

 

Martin n’est plus là depuis longtemps. Il est là sans être là. Nous avons une toute nouvelle équipe de design à l’œuvre. Nous nous concentrons sur une énergie jeune et réaliste pour le futur; c’est vraiment Margiela pour l’année 2015.” 

Renzo Rosso, WGSN, 2009

Photo: Marcio Madeira, 'From Martin Margiela Circa 2006, Lessons in Resilience', BY LAIRD BORRELLI-PERSSON May 13, 2020. (https://www.vogue.com/article/past-present-maison-margiela-spring-2006)
Le documentaire “Margiela in His Own Words“, sorti l’année dernière, a renforcé le mythe, Martin s’y exprimant bien en personne mais ne montrant jamais que ses mains. Au sujet de son souhait de rester anonyme, il a déclaré : “Je savais que je pourrais donner plus si je me sentais protégé” et cela a certainement contribué à investir ses créations d’un mystérieux pouvoir d’attraction qui aurait peut-être été atténué s’il avait donné un visage à sa marque.

 

​​Un peu plus d’une décennie s’est écoulée depuis les dernières créations de Margiela en personne, mais cette période prend fin grâce à cette première exposition éponyme “Martin Margiela” à l’espace Lafayette Anticipations, organisée par sa directrice, Rebecca Lamarche-Vadel. L’exposition établit, à juste titre, que Margiela a toujours été un artiste et présente pour la première fois au public ses diverses créations artistiques. Margiela s’est concentré sur la production de ces diverses œuvres d’art au cours de la dernière décennie, depuis qu’il n’est plus sous le feu des projecteurs de la mode. L’exposition elle-même est une expérience à la fois immersive et labyrinthique, dont les œuvres ponctuent les allées et les angles, rejoignant par instant sa célèbre interprétation de la mode, renforçant ainsi son intégrité et sa légitimité en tant qu’artiste.

Posted on Instagram by Rebecca Lamarche-Vadel, 26 October: https://www.instagram.com/p/CVfScxHMb86/

Si l’on a jamais douté que Martin Margiela était un artiste, cette exposition devrait remettre les pendules à l’heure – à ne pas manquer.

 

 

 

 

 

‘Martin Margiela’, Martin Margiela, Lafayette Anticipations, Paris

Exposition: 20 Octobre 2021 – 2 Janvier 2022.

https://www.lafayetteanticipations.com/fr/exposition/martin-margiela

Story Of The Month
Le Retour de
la FIAC !

Après une version digitale de l’événement l’année dernière, puis la fermeture planifiée du Grand Palais qui accueille la FIAC depuis 2006 et enfin le contexte actuel lié à la pandémie, l’avenir était un plus qu’incertain pour cette nouvelle édition “physique” de la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain)… Nous avons été ravis de découvrir que le Grand Palais Ephémère, récemment construit au Champs-de-Mars à côté de la Tour Eiffel, accueillerait la 47e édition de la foire, qui rassemble plus de 200 des plus grandes galeries internationales.

 

Le Grand Palais Ephémère a été conçu par Wilmotte & Associés. Sa structure a été pensée de sorte à ce que le bâtiment soit modulable, afin de pouvoir être réutilisé dans différentes configurations suite à son retrait du Champ-de-Mars à l’automne 2024.

Photo: Le Grand Palais Éphémère © Collection Rmn - Grand Palais © Patrick Tourneboeuf - Tendance Floue (https://www.grandpalais.fr/en/node/51552)
Avec sa modulabilité et ses matériaux de construction durables, le Grand Palais Ephémère incarne une nouvelle génération de bâtiments, respectueux de leur environnement et en ligne avec notre propre recherche constante de durabilité.

 

Le bois utilisé pour la structure est certifié PEFC, issu de forêts gérées durablement, et la double paroi qui la recouvre possède de solides propriétés acoustiques, thermiques et de ventilation, ce qui contribue à réduire ses dépenses énergétiques globales. Le tissu transparent visible de l’extérieur est composé de polymères minéraux, et donc non issus du pétrole. Ces polymères d’origine minérale consomment 90% d’énergie en moins que le verre dans leur processus de fabrication, et sont entièrement recyclables.

 

Découvrez nos favoris de cette édition de la FIAC dans le diaporama ci-dessus !

Story of the Month
La Nouvelle Neue


Mieux vaut réparer que restaurer ; mieux vaut restaurer que reconstruire.
David Chipperfield, Form vs Function. Mies und das Museum. (Discours), 27.11.2014

 

 

La citation ci-dessus, tirée d’un discours prononcé par l’architecte David Chipperfield en 2014, exprime les conclusions auxquelles son équipe est parvenue au cours de la restauration, d’une précision quasi chirurgicale, de l’emblématique bâtiment de la Neue National Galerie de Ludwig Mies Van der Rohe, à Berlin. Structure emblématique du “style international”, et dernier projet réalisé par Van Der Rohe avant sa mort, Neue National Galerie demeure  le seul bâtiment qu’il ait achevé en Europe, après son émigration à New York.

 

Après avoir remporté le concours pour sa restauration en 2012, David Chipperfield et son équipe s’est attelé à cette tâche avec sérieux quelques années plus tard, en 2015. L’équipe d’architectes a commencé par dépouillé l’intérieur de la structure et retiré sa coque, extrayant un total de 35 000 éléments de construction pour ensuite les restaurer, avant de les réintégrer dans leur position d’origine.

Le résultat est fascinant : à première vue, il est impossible de distinguer le bâtiment d’origine, mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit qu’il s’agit bien d’une version modernisée de cette icône architecturale mythique. L’attention minutieuse portée aux détails et le dévouement à l’égard du bâtiment est parfaitement résumée par Chipperfield :

 

 

Notre tâche n’était pas seulement de réparer son corps, mais aussi de protéger son âme.
David Chipperfield, Form vs Function. Mies et le musée. (Discours), 27.11.2014

 

 

Nous pourrions lire cette citation, hors contexte, comme une déclaration environnementale, liée à notre engagement envers la planète. Nous avons tous pour mission de réparer et de contribuer à la régénération de notre environnement, et notre engagement continu en faveur des matériaux éco-innovants et de solutions plus durables est primordial. Nos recherches sont fermement orientées dans cette direction.

 

La première exposition présentée dans l’espace vitré à l’étage, et sur la terrasse extérieure, est un magnifique aperçu des œuvres sculpturales d’Alexander Calder – “Minimal / Maximal” – un choix d’ouverture approprié, puisque son œuvre Têtes et Queue (1965) a été présentée lors de l’exposition inaugurale du bâtiment en 1968. Nous pouvons voir cet acte symbolique comme un autre type de restauration, puisque l’œuvre se trouve à l’endroit même que celui qu’elle occupait il y a de cela 53 ans.

Au lieu de trouver de nouvelles formes par l’expérimentation et de lutter contre les insécurités d’une société nouvelle, Mies a réaffirmé l’idée d’ordre, à travers un classisme humain, en construisant un temple, non pas de pierre mais de verre, une nouvelle transparence, reconsidérant à travers cette transparence non seulement l’enthousiasme d’un monde moderne et progressiste mais aussi d’une nouvelle ouverture entre l’intérieur et l’extérieur et entre l’individu et les structures de la société.
David Chipperfield, Conférence Falling Walls (discours), 8.11.2014

 

 

Alors que le temple de Van Der Rohe s’ouvre à nouveau aux disciples de l’art, inaugurant la nouvelle Neue, les architectes de David Chipperfield nous ont donné un cours magistral de restauration, que nous avons hâte de visiter ! Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Neue Nationalgalerie pour planifier votre visite.

Fashion
La Couture de Près


All photographs copyright and courtesy, Vogue Runway & Nowfashion

Les défilés de couture sont toujours un moment fort pour nous, avec leurs applications artisanales et leur attention particulière aux détails et à l’expérimentation des matériaux. Traditionnellement, ils permettent aux créateurs d’explorer leurs fantasmes créatifs et de tenter de nouvelles choses qui ne soient pas forcément commercialisables, les affranchissant des contraintes de la production en série. Chaque pièce de couture est finie à la main et l’inventivité autant que le dévouement au progrès de l’artisanat et des matériaux sont à couper le souffle.

Story of the Month
Réflexions de Surface

Le très attendu Luma Arles, qui abrite l’initiative de la Fondation Luma de Maja Hoffmann, a ouvert ses portes à Arles le 26 juin, renforçant ainsi la réputation de la ville en tant que destination culturelle française majeure.

 

Le site est dominé par une tour tordue aux multiples facettes, conçue par le starchitecte Frank Gehry et recouverte de plus de 11 000 panneaux en métal, qui a déjà suscité la controverse au sein de la population locale ! Le Luma Arles est situé dans une gare ferroviaire industrielle, avec plusieurs entrepôts du XIXe siècle rénovés, qui appartenaient auparavant à la SNCF, et plus de 6000 m2 de vastes jardins paysagers de Bas Smets à explorer en laissant libre cours à ses pensées.

La surface scintillante de la tour s’inspire du tableau de Van Gogh, “Starry Night” (1889), ainsi que des parois rocheuses des Alpes que l’on peut apercevoir depuis la commune. La lumière frappe les faces et facettes des panneaux métalliques de la tour de différentes manières tout au long de la journée, se reflétant dans plusieurs directions à la fois, mimant l’effet des coups de pinceau à l’Impasto de la surface de la peinture, imitant le cyprès qui domine la composition et illuminant l’horizon d’Arles.

 

La nouvelle surface métallique à multiples facettes créée par la disposition irrégulière des plaques en acier inoxydable explore le potentiel visuel des possibilités de réflexion du matériau et réveille les possibilités tridimensionnelles de la tour à la lumière du jour.

Pour notre événement Recreation Carpet en 2019, nous avons créé un élément sculptural composé d’étagères en POS, en utilisant des couches de notre matériau Alucore. L’Alucore est un matériau composite sous forme de feuilles en nid d’abeille 100% aluminium, habituellement exploité dans l’architecture et l’industrie aéronautique comme surface métallique propre en raison de sa planéité, de sa légèreté et de sa résistance à la traction. Nous avons préféré travailler avec le profil de la feuille, en privilégiant le nid d’abeille irrégulier et brisé, qui nous a donné un nouveau matériau une fois stratifié et découpé à la forme.

 

L’élément sculptural résultant est une merveille à la lumière, et cette technique peut être appliquée à tout type de sculpture ou de décor 3D, avec des possibilités de superposition infinies.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Alucore, , consultez la page des matériaux ici.

Story of the Month
Béton
Beauté

Le béton est un matériau d’une polyvalence infinie, d’une belle simplicité et d’un attrait intemporel. Ce mois-ci, nous nous penchons sur deux grandes actualités à propos du béton et mettons en lumière certains de nos matériaux innovants à effet béton.

 

Après une longue attente dus à la pandémie, la Collection Pinault a enfin ouvert ses portes au publique, dans le bâtiment classé de la Bourse de Commerce à Paris. Depuis le début des travaux de construction en 2017, nous étions impatients de voir comment l’un de nos architectes préférés, Tadao Ando, ré-imaginerait l’espace tout en conservant les détails historiques et en mettant en valeur l’impressionnante collection d’art contemporain de Pinault.

Ando, connu pour son utilisation poétique du béton, a utilisé son matériau emblématique pour construire dans l’espace un cylindre ouvert de 29 mètres de large et de 9 mètres de haut, laissant entrer la lumière du dôme d’origine en verre et exposant la fresque du XIXe siècle au plafond. Le cylindre est doté d’une passerelle à sa hauteur pour offrir une vue spectaculaire sur la fresque et l’architecture originale de l’espace. Les faces mates des dalles de béton juxtaposé aux détails historiques offre un contraste inattendu et grandiose qui sublime le bâtiment.

 

Autre actualité qui pèse son poids en matière de béton : la réalisation de la première maison d’habitation en béton imprimé 3D en Europe. Avec son aspect nuageux fantaisiste et ses lignes douces, elle semble à la fois futuriste et préhistorique. Composée de diverses pièces imprimées en 3D hors site avant d’être assemblées sur place, elle est la première des cinq maisons, crées grâce a cette technique, prévues dans la ville d’Eindhoven (Pays-Bas), dans le cadre du ‘Project Milestone’.

Le Project Milestone est à juste titre considéré comme une étape importante pour de nombreuses raisons. Non seulement en ce qui concerne la technologie et la construction, mais également en ce qui concerne la conception, le futur occupant et le propriétaire. Lorsque l’occupant reçoit la clé, il a une maison qui répond aux derniers besoins en matière de confort. Elles sont construites de manière durable, économes en énergie, mais aussi confortables, lumineuses et silencieuses, baties dans un environnement naturel boisé.

Citation provennant du site de ‘Project Milestone’ 

 

Dans l’impression 3D, le béton utilisé est optimisé par l’application de lignes et motifs strictement nécessaires pour la solidité de la construction, contrairement au béton coulé qui s’utilise pleinement et donc en plus grande quantité. Plus la quantité de béton utilisée est importante, plus les émissions de CO2 sont importantes, car des gaz à effet de serre sont libérés lors de sa production. Cette nouvelle méthode est donc plus économe en énergie et plus respectueuse de l’environnement.

 

Chez American Supply, nous disposons dans notre collection de nombreux matériaux effet béton qui gardent les avantages, sans avoir les inconvenients du béton classique : poids, impact environnemental et difficultés d’application. Leur utilisation est parfaite pour des solutions de merchandising et de PLV innovantes. Ces matériaux vous permettent d’obtenir le bel aspect du béton sans utiliser des quantités massives de matières premières et peuvent être utilisés pour des applications temporaires ou permanentes selon vos besoins.

N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés, nous sommes là de vous conseiller d’un point de vue technique et créatif pour leurs méthodes d’application uniques.

Art
Arts et Matières


Après une période qui nous a semblé interminable sans galeries d’art ni musées, ils ont enfin ré-ouvert ! Nous avons arpentés les rues Parisiennes pour découvrir les dernières expositions en ville et sélectionné quelques-unes qui sont garanties pour stimuler vos désirs en arts et matières.

Photo credit: All images courtesy the galleries and artists cited