Story of the Month
La Haute Couture Réimaginée

Le calendrier traditionnel de la mode étant en plein désarroi, les créateurs tentent de donner un sens à ce moment unique que nous vivons tous, avec de nouvelles propositions créatives en réaction à la situation. Avec l’annulation des présentations de fashion week Homme en juin, il ne pouvait y avoir de meilleure première réponse que par la Haute Couture !

CHANEL

 

Chanel a présenté une collection automne/hiver 2020 de 30 looks – moins de la moitié de la collection printemps/été 2020 – célébrés dans un beau film montrant les vêtements en mouvement. La collection était dédiée aux dames les plus chics qui accompagnaient Karl Lagerfeld au Palace. En mémoire de Lagerfeld, mais aussi en mémoire des boîtes de nuit et de la vie nocturne, ce qui nous manque à tous depuis la mi-mars. Avec ses merveilleuses broderies florales, ses manches de princesse et ses diadèmes, quelle meilleure façon de s’habiller par les temps qui courent!

CHRISTIAN DIOR

 

Maria Grazia Chiuria – directrice de création de Christian Dior – a pris à cœur les propos du Président Macron, suite à sa déclaration de mi-mars : “Nous sommes en guerre.” Elle a évoqué l’histoire de la couture après la Seconde Guerre mondiale et le “Théâtre de la Mode” créé en 1945, qui utilisait des robes miniatures sur des mannequins taille poupée, car les tissus étaient rares, pour montrer les collections aux clients de la couture. Elle a fait appel au réalisateur de “Pinocchio”, Matteo Garrone, pour visualiser son rêve dans une somptueuse vidéo, montrant des grooms Dior traînant une maison de poupée (une imitation du salon de haute couture de la Maison Dior au 30 avenue Montaigne à Paris) contenant des robes miniatures à travers un monde mythique, laissant les nymphes et les créatures choisir leur propre couture !

BALMAIN

 

Balmain est toujours rapide à embrasser la nouveauté, avec un engagement passionné sur toutes les plateformes de réseaux sociaux et un fort esprit d’inclusion. C’est dans cet esprit qu’Olivier Rousteing a plongé dans la Seine pour une présentation sur la plus grande piste de Paris, la rivière lui-même, diffusant le spectacle en direct sur les plateformes de réseaux sociaux. Le spectacle en direct était ouvert à tous, car les ponts étaient bondés de spectateurs, et Rousteing a annoncé que le spectacle avait réuni au moins 20 000 Parisiens. La collection était un véritable tour de force technique, revisitant des pièces d’archives et de nouveaux tailleurs, le tout sur la musique live de l’artiste pop français Yseult : un véritable aperçu de ce que pourraient être demain les présentations de mode.

IRIS VAN HERPEN

 

Van Herpen a testé les limites du réel et du numérique pendant un certain temps, ce qui a facilité son adaptation à la semaine numérique de la haute-couture. Elle a choisi de repenser l’ensemble du processus, en ne produisant qu’une seule robe, chargée de suffisamment de nuances conceptuelles pour constituer une collection entière. En traitant la robe comme une œuvre d’art, qui peut être retournée ou renversée sans affecter sa portabilité finale, elle repense la nature elle-même par le médium de la couture.

VIKTOR & ROLF

 

Non-contents d’éviter le “conceptuel” dans leurs collections, Viktor Horsting et Rolf Snoeren sont allés au cœur du sujet, s’interrogeant sur la signification de la fabrication d’une garde-robe pour ces temps de crise. Avec trois mini-armoires, chacune composée d’un déshabillé, d’une robe de chambre et d’un manteau, ils ont remis en question nos émotions et nos peurs et parlé à notre humanité. La vidéo de campagne qui accompagnait la collection a été racontée par le chanteur Mika, qui a déclaré lors de la dernière garde-robe “hearts” : “Nous méritons tous d’être aimés, quel que soit notre âge, notre couleur, notre sexe, notre race, notre religion ou notre sexualité”. Le manteau auquel il faisait référence encourage la distanciation sociale avec ses formes de cœur en trois dimensions, tout en souriant et en dialoguant avec le monde.

GIAMBATTISTA VALLI

 

Pour Valli, c’était le business comme toujours, un moment pour regarder vers l’avant et non vers le passé et célébrer l’artisanat de la couture. Cette fois, les nœuds étaient plus grands, le tulle plus volumineux et son amour pour la couture n’avait jamais été aussi fort. Associant la collection à la vidéo ci-dessus qui met en valeur les détails de la collection et ses caractéristiques, et, en split-screen, des vidéos tournées sur son propre iPhone lors de ses courses sur la seine pendant le confinement. Son message était clair : “Maintenant, nous voulons diffuser la beauté ! Nous voulons faire rêver ! Je veux donner de l’espoir pour d’autres moments heureux à venir. Je veux partager l’idée d’un avenir qui sera meilleur que le passé”. (Valli, Vogue.co.uk)

Credit Photo: All photos courtesy Vogue.com & Nowfashion.com

Credit Video: Videos courtesy Dior, Iris Van Herpen & Giambattista Valli

Materials
LE LIÈGE EST TELLEMENT VERT !

Le liège est l’un des matériaux les plus éco-responsables de la planète. C’est une source fortement durable, du début à la fin de son cycle de vie – vous aurez du mal à trouver un matériau plus vert que le liège !

Cultivé principalement dans la région méditerranéenne, le chêne-liège a besoin de très peu d’entretien pour s’épanouir. Au Portugal, premier pays producteur de liège au monde, la production de liège est très réglementée. Les arbres ne peuvent être récoltés qu’une fois qu’ils ont atteint l’âge de 25 ans, et sont ensuite récoltés tous les 9 ans après leur repousse. Pour récolter le liège produit, on enlève la couche extérieure de la peau de l’arbre, tout en laissant celui-ci, poursuivre sa croissance, indemne.

Photo Credit : Planete Liege https://planeteliege.com/

Le liège récolté est transporté dans des usines de transformation du liège où il est séché, bouilli et transformé en divers matériaux et produits. Étonnamment, 90 % de l’énergie utilisée dans la transformation du liège provient de la combustion de la poussière de liège, un sous-produit de la production. En fait, aucune matière première n’est gaspillée dans la production du liège, ce qui en fait un produit extrêmement durable.

Le liège, outre ses remarquables qualités écologiques, est résistant et propose une durabilité exceptionnelle. Il est parfait pour le rembourrage et l’isolation.
Sa beauté naturelle se trouve rehaussée lorsqu’elle est associée à des couleurs et textures. Nous disposons ici d’une large gamme de couleurs, ainsi que de variations de rouleaux plats travaillés et formés.

Regardez le diaporama pour voir une sélection de lièges présents dans notre collection.

Pour voir leurs qualités individuelles, cliquez sur les liens suivants : CORK, LIÈGE-AGGLO, COLOR CORK, NATCORK B6

Art
L’Expérience Artistique

Notre appétit d’Expérience Artistique n’a jamais été aussi énorme. Malgré toute l’énergie et l’imagination qui se sont invitées dans les alternatives online, rien ne remplace la présence “matérielle” de l’Art. Les expositions virtuelles, les showrooms en ligne et les présentations vidéo ne seront toujours qu’illusions, substituts frustrants de l’expérience réelle. L’Art est une activité sensorielle, corporelle parfois qui occupe l’espace réel et nous avons souffert de ce sevrage de créations matérielles et d’Expériences Artistiques.

Lorsque les galeries de Paris ont rouvert à la sortie du confinement, nous n’avions qu’une hâte : partir à l’exploration de tous ces shows que nous avions manqués, découvrir toutes les nouvelles expositions à l’affiche. Jetez un œil parmi les celles qui nous ont le plus marqué dans la projection ci-dessous et laissez-vous tenter par une visite !

Credit Photo: All photos courtesy the galleries and artists cited

News
La Danse des Couleurs

Source : https://www.instagram.com/mltrparis/

La célèbre piscine de l’Hôtel Molitor a été vidée le temps d’une danse capturée pour les besoins de Liberté, une sensuelle vidéo conçue pendant le confinement par Éric Marion et Sylvia Randazzo avec le concours de Myriam Ould Braham et Mickael Lafon, danseurs de l’Opera de Paris.

L’installation sculpturale flottant au dessus du bassin et nommée Iris a été conçue par Amélie Lengrand à partir de notre Magic Mirror, produisant des éclats de lumières colorées sur les corps, au rythme de leurs mouvements de danse.

The infamous Heretik Sound System free party at Hôtel Molitor, Paris, 2001
Photo Credit : 20minutes.fr (https://www.20minutes.fr/culture/618633-20101105-culture-la-folie-free-parties-annees-90-teuf-dvd)

Voir le sculpture d’Amelie Lengrand sur The Material Journal ici

Story of the Month
L’Or des Déchets


3D Mesh obtenu à l’aide d’une imprimante 3D et d’un mélange contenant 20% d’Ubiplast™ avec un résultat Carbone positif, de couleur neutre.

American Supply se consacre depuis sa création en 1948 à la recherche et au développement de nouveaux matériaux tout en favorisant l’adoption de procédés de fabrication innovants. Notre quête ininterrompue pour l’innovation se focalise aujourd’hui sur les matériaux éco-responsables et les procédés techniques durables, c’est-à-dire ceux dont l’empreinte environnementale sur l’ensemble de leur cycle de vie production – transformation – utilisation – élimination ou recyclage est la plus faible. Cet engagement sur les principes de durabilité et d’éco-innovation est au cœur de notre démarche.

Après 3 mois de privation sociale, le déconfinement nous a ramenés quelques étapes en arrière, vers une redéfinition de la normalité, prêts à redécouvrir l’expérience exaltante de nos villes, assainies et régénérées.  Comme vous, nous nous sommes plongés dans un mode introspectif, laissant germer un désir accru d’épurer nos pratiques industrielles et notre offre produit. En espérant évidemment converger vers les nouvelles attentes de nos clients. En effet, nous avons tous ensemble été sensibilisés à consommer plus local et à reconsidérer cette facilité devenue trop évidente de nous appuyer sur des ressources à l’autre bout du monde. Pourtant, basés à Paris, au cœur de l’Europe et à proximité des plus grands commanditaires du luxe nous sommes idéalement placés pour réagir immédiatement aux besoins du marché avec une proposition de valeur unique alliant originalité, technicité et efficience dans la création d’expériences fortes et de matériaux uniques au service des marques.

Sable, une nouvelle matière éco-innovante composée de mica
projeté sur un support intissé

Concomitamment, nous sommes fiers de présenter le fruit de nos dernières recherches en matière d’éco conception, un nouveau thermoplastique “Ultra vertueux” sur le plan environnemental : Ubiplast™.

Exemples de formes et de couleurs générées sous forme de granules, toutes Climate positives. Des couleurs peuvent être produites pour des projets sur mesure. La trace carbone finale sera déterminée à partir du mélange utilisé à cet effet.

Ubiplast™ est une matière plastique réalisée exclusivement à partir de déchets ménagers et miscible en granulés avec des plastiques fossiles. En recyclant ces déchets source de Méthane, un gaz à très haut Pouvoir de Réchauffement global, Ubiplast™ va compenser plusieurs(*) fois les émissions carbone du plastique avec lequel il est associé, constituant un composé “Climate Positive” c’est-à-dire contribuant à la diminution de l’effet de serre. Il va à la fois réduire la mise au rebut de déchets potentiellement nocifs et constituer une ressource quasiment inépuisable pour vous et la planète.

* Pour information, le PRG du méthane et 25 fois supérieur à celui du CO2

Nous avons réalisé de nombreux tests à base de granulés bruts ou colorés sur une imprimante 3D de très grand format permettant de réaliser des formes sculpturales géantes allant jusqu’à 1,5 mètre au cube d’un seul tenant. Nous avons également expérimenté la matière dans d’autres combinaisons pour l’exploiter en injection, thermoformage ou roto-moulage produisant des résultats qui ont dépassé toutes nos attentes. Ubiplast™ se révèle le matériau éco-innovant de choix pour de très nombreuses applications Retail telles que le Merchandising, la PLV ou la Décoration entre autres.

Différentes formes imprimées à partir d’imprimante 3D utilisant un mélange à base de 20% d’Ubiplast rendant le produit final Climate Positive, dans leurs couleurs neutres.

Dernières nouvelles !

Nous annoncerons très prochainement la sortie d’un matériau structurel imprimé en 3D permettant des applications étonnantes dans la mode et sur des projets merchandising ou décoration. Restez donc connectés pour le lancement ! En attendant, n’hésitez pas à nous interroger pour tous vos projets de customisation de matériaux Eco-Friendly ou de solutions matière “Fully Climate Positive(*)

Nous sommes à votre disposition pour collaborer autour de vos futurs projets et contribuer à une planète plus responsable grâce à nos nouvelles matières !

N’hésitez pas à contacter un de nos experts pour en savoir plus sur la façon dont l’Ubiplast™ peut embellir et valoriser vos projets créatifs.

Art
L’ART ET LA VIE


Walter Pfeiffer, Untitled, 1979
Courtesy Galerie Sultana, présenté dans le cadre de not cancelled: édition de Paris.

Le mois passé nous avons mis en lumière l’industrie de la mode de luxe et sa réponse face à la pandémie mondiale. Ce mois-ci, nous souhaitons éclairer les choix et positionnement d’une autre industrie de luxe, chère à nos cœur, celui du monde de l’art contemporain. L’économie déjà précaire des artistes, des galeries et des musées, pilier de l’art contemporain, a été mise à mal avec l’arrivée de Covid-19. Alors que les galeries et les musées ont été contraints de fermer, le monde de l’art, en constante évolution, s’est tourné vers de nouvelles formes d’exposition, de financement en résonance avec les différents espaces artistiques et leurs besoins. Les artistes se sont mobilisés afin de soutenir et réinventer de manière innovante le partage de la culture et afin de diffuser et créer de nouvelles formes d’expressions.

Pour aider de jeunes galeries commerciales, Treat Agency, une association indépendante d’Autriche, a créé la solution en ligne not cancelled:

not cancelled crée des événements artistiques numériques significatifs. C’est une initiative née de la nécessité d’offrir aux institutions artistiques des options numériques viables, qui découlent de la fermeture globale des espaces physiques

Cette plateforme met en avant une sélection de galeries majeures d’une ville pendant une semaine, créant un marché en ligne – comme un mini-salon – qui fédère les jeunes galeries d’art contemporain et leur permet de compléter leurs revenus réduits durant cette période afin d’offrir une visibilité et de présenter leurs artistes aux collectionneurs du monde entier. Ils ont déjà organisé des éditions à Berlin, Vienne, Varsovie, Paris, Dubaï et Chicago, et d’autres villes sont à venir. Cette plateforme est devenue essentielle pour les jeunes galeries.

Extrait de Instagram.com/wolfgang_tillmans

L’artiste Wolfgang Tillmans a lancé l’un des projets les plus altruistes pendant l’épidémie – la campagne 2020Solidarity, sous l’égide de son association Between Bridges basée à Berlin. Il a invité plus de 50 artistes de renommée internationale à concevoir des affiches qui sont mises en vente sur les boutiques Internet d’une large sélection de lieux culturels, de projets communautaires, d’espaces indépendants menacés par la crise. Ces lieux promeuvent et vendent les affiches pendant 4 à 6 semaines, au prix unitaire de 50€. Tous les bénéfices collectés sont entièrement à leur bénéfice et permettent ainsi la pérennité de leurs programmations. A la fin de la périodes de collecte de fonds, Between Bridges imprime les affiches, les envoie gratuitement à tous les lieux participants afin qu’elles soient distribuées aux personnes ayant acquis une affiche.

2020Solidarité a invité entre autre les artistes Jochen Lempert, Jeff Koons, Betty Tompkins et Anne Imhof – toutes les affiches sont à découvrir sur le site Between Bridges.

Une autre grande initiative : menée par l’artiste Matthew Burrows, peintre de Londonnien, ‘Artists Support Pledge’ est une projet sur Instagram. Tous les artistes sont libres de participer en utilisant le hashtag #artistssupportpledge avec une proposition simple :

“Les artistes publient sur Instagram des images d’œuvres qu’ils souhaitent vendre pour un maximum de 200 livres sterling (hors frais de port). Tout le monde peut acheter les œuvres. Chaque fois qu’un artiste atteint 1000 £ de ventes, il s’engage à dépenser 200 £ pour une ou plusieurs autres œuvres”.

Cette initiative a pris son envol et a permis à bon nombre d’artistes d’obtenir un revenu directement grâce à leur travail. Il suffit d’entrer le hashtag pour découvrir les oeuvres mises en ventes via ce programme et pour y participer en tant qu’acheteur ou en tant qu’artiste.

Capture d’écran de 2 Lézards : Episode 3
avec l’aimable autorisation de la page Instagram de Meriem Bennani.

Parallèlement aux initiatives visant à gagner de l’argent, de nombreux artistes ont également produit des œuvres numériques qui ne sont pas à vendre, en réaction aux mesures de verrouillage mises en place dans la plupart des pays. Une des œuvre à mettre en lumière dans ce contexte qui a touché le monde de l’art international de façon unanime est “2 Lizards”. Il s’agit d’un travail réalisé par les artistes Meriem Bennani et Orian Barki, nommé ‘Coronavirus Art Stars’ par le New York Times.

“Nous avons décidé d’opter pour les humeurs”, a déclaré Meriem Bennani dans une récente interview, “parce qu’il y avait tellement d’informations factuelles dans les nouvelles que c’est notre façon de les abstraire en un sentiment qui peut alimenter l’histoire”.
New York Times, 22 Avril

La saga des lézards est le récit de deux amis qui traversent ensemble le confinement, à New York. Nous pouvons tous nous retrouver dans la peau de ces lézards et les différents personnages qui peuplent la série. C’est un des raison pour laquelle ils ont connu un si grand succès – regardez ci-dessous “2 Lézards” et jugez-en par vous-même !

Orian Barki et Meriem Bennani, 2 Lizards : Épisode 2, 2020
Avec l’aimable autorisation des artistes et d’Artforum

Materials
Merveilleux Minéraux

Présentation de notre nouvelle famille de matières éco-innovante durable, composée de l’association de mica projeté, de vermiculite et de papier recyclé sur des supports non-tissés. Le mica apporte une finition métallique étincelante, semblable à celle du diamant et la vermiculite a une haute résistance à la chaleur, améliorant ainsi la résistance au feu. Ces deux minéraux sont d’origine naturelle et sont exploités de manière éthique, totalement éco-certifiée, classant cette famille dans les matériaux durables, disponibles pour tous vos besoins.

Le mica a une riche histoire culturelle, il est notamment utilisé comme matériau prisé et de luxe par des artistes ukiyo-e japonais tels que Utamaro dans la production de leurs estampes sur bois à la fin des années 1700. Les fonds recouverts de mica rappellent les miroirs, permettant le reflet de sa propre personne, réflexion du soi, grand luxe à l’époque. Ces oeuvres étaient communément oblongues pour imiter la forme des miroirs, afin de projeter le spectateur à l’intérieur de la beauté de l’image elle-même. Les Japonais qualifient le mica de “pierre miraculeuse”. Quand a la vermiculite, elle est utilisée dans des applications techniques depuis les années 1800, telles que l’ignifugation de l’acier de construction et la production de verre soufflé pour refroidir le verre pendant le travail, en raison de son extraordinaire résistance thermique et de son poids structurel particulièrement léger. 

Combinées, ces matières créent des surfaces en 3 dimensions d’une complexité et d’une beauté inattendues, précieux pour enrichir de nombreux projets de luxe.

Pour plus de détails sur chaque matériel, visitez leurs pages individuelles ici : Popcorn, Cleopatra, Roche, Neige & Sable.

Story of the Month
Noël Coloré et Touchant

Vert pour le lierre qui grimpe sur le mur

Blanc pour le gui suspendu dans l’entrée

Rouge pour les baies qui brillent dans la neige

Les couleurs de Noël, John Rutter, 2011

L’identité matérielle attachée aux fêtes de fin d’années résonne dans l’imaginaire collectif et évoque une palette de couleurs, de textures spécifique et unique. En cette saison si particulière, les espaces intérieurs se transforment : des arbres ornés de boules de Noël, des guirlandes scintillantes, des lumières brillantes, des nœuds de satin et tout un tas d’accessoires variés. Des bougies tapissent nos intérieurs, faisant rentrer la chaleur dans nos chaumières. Si il ne s’agit pas d’être présent dans tous les habitats, l’esprit de Noël envahit les rues des villes. Des guirlandes dansent au dessus de nos têtes, illuminant les immeubles et les arbres, les vitrines des commerces, ornées de décorations, rayonnent comme des feux de cheminés et réchauffent les rues froides des mois d’hiver. Les majestueux sapins décorés, venus s’installer aux coins des rues et sur les places, annoncent la magie de Noël, et nous accompagnent durant ces mois qui annoncent et nous accompagnent vers la fin de l’année. Nous régressons. Nous redevenons des enfants, émerveillés devant les vitrines hypnotiques des grands magasins et des boutiques, dont la chaleur s’émane et évoque les scènes nostalgiques et rêvées de l’hiver, du foyer chaleureux et de la famille, stimulant tous nos sens et conduisant à l’émerveillement.

 

American Supply est réputé pour son choix inégalé de matériaux de Noël uniques utilisés pour le merchandising de luxe, les vitrines et productions diverses haut de gamme. Nous travaillons avec les plus grands noms du luxe afin de les accompagner à ce que leurs rêves de Noël deviennent réalité, depuis les consultations sur les matériaux jusqu’à la création de matériaux sur mesure et à la mise en place d’une installation de fabrication complète, pour les productions plus ambitieuses, comme pour des réseaux de vitrines de magasins. 

 

Ce mois-ci, nous décomposons les couleurs codifiées de Noël afin d’en extraire leurs ingrédients, en ré-imaginant, avec une petite sélection de matériaux spécialement sélectionnés afin de proposer un Noël touchant, à notre façon !

“Rouge pour les baies qui brillent dans la neige

 

Le rouge fait échos aux baies qui poussent en abondance sur les houx pendant les mois d’hiver, éclairant les branches sombrent des arbres par ces touches colorées et lumineuses. En 1863, Thomas Nast, un dessinateur politique américain pour le Harper’s Weekly, a créé les images caractéristiques du Père Noël portant sa tenue rouge et blanche qui sont devenues des icônes, bien qu’elles aient souvent été attribuées à tort aux publicités de Coca-Cola de l’illustrateur Haddon Sundblom.

“Blanc pour le gui suspendu dans l’entrée”

 

Le blanc évoque la neige, légère et fine, qui dansent dans les ciels sombres et tapissent les sols froids de leur manteau lumineux. Le blanc rappelle aussi l’épaisse fourrure qui réchauffe   le costume du Père Noël. Blanches et telles des billes de nacre, les baies presque translucide du gui symbolisent la pureté, et décorent, magnifient nos tables de fête. N’oublions pas le reflet de la lumière des guirlandes électriques qui inonde et réverbère dans nos nuits noires hivernales, et réchauffant les surfaces, de leur blancheur scintillante, chatoyante et étincelante.

“Vert pour le lierre qui grimpe sur le mur”

 

Les arbres à feuilles persistantes sont célébrés dans ces périodes hivernales. Ils bravent les saisons et les mois les plus froids, nous offrant leur couleur chaude dans les paysages désolés de l’hiver. Il y a aussi le lierre, d’un vert profond qui contraste avec le précieux rouge des baies de houx. Le vert représente également l’importance des solutions éco-innovantes pour la saison des fêtes – ce moment d’échange, où l’on donne et où l’on reçoit – le meilleur cadeau que l’on puisse faire est celui faite à la planète elle-même, avec des options durables et magnifiques.

Tous les matériaux présentés ici peuvent être commandés et nous en avons certains en stock. Veuillez nous contacter pour toute demande de matériel, de conseil divers concernant ou si vous souhaitez prendre RDV avec l’un de nos experts.