STORY OF THE MONTH
Le Monde est Beau


 

 

“Le Monde est Beau”

Kenzo Takada

 

 

 

C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition à l’âge de 81 ans de Kenzo Takada suite à des complications du Covid-19, à Paris le 4 octobre dernier. Il laisse derrière lui un bel héritage de positivité, de couleur et de joie, soutenu par le mantra de son parfum de 1988 : “Le Monde est Beau”.  En ces temps de désarroi politique mondial, d’épidémie en cours et d’incertitude pour tous, nous avons besoin plus que jamais d’esprits positifs comme celui du célèbre créateur.

 

Takado, plus tard connu simplement sous le nom de Kenzo, est venu à Paris en 1964 et a été l’un des premiers designers japonais à connaître le succès dans la capitale.Grâce à son amour pour les imprimés dépareillés, les couleurs vives et les images de la jungle, il a ouvert sa première boutique sur le thème de la jungle en 1970, en s’inspirant du tableau d’Henri Rousseau “Le Rêve” (1910)..

 

 

 

 

En tant que jeune créateur énergique, il a joué un rôle essentiel dans la création du défilé de prêt-à-porter et d’une vision moderne certaine, libérant les mannequins des présentations statiques. Kenzo n’a pas caché son amour pour la vie nocturne et a été l’un des premiers à faire la fête sur le podium !

 

 

 

 

En 1999, il vend son homonyme à LVMH, et quitte la direction 6 ans plus tard. Il reste encore aujourd’hui une figure incontournable de la mode contemporaine, inspirant de nombreux jeunes créateurs, tant par son attitude que par son style.

 

Pour honorer Kenzo Takada, notre équipe interne de création s’est amusé à choisir quelques matières parmi notre collection avec des couleurs et des transformations qui, nous pensons, lui auraient plu : “Le monde est beau”, en effet !

 

 

 

 

Veuillez nous contacter si vous êtes intéressé par un matériel particulier.

 

 

 

Design
Dessiner l’Avenir


Après l’annulation de tous les salons physiques et de design à Paris depuis le mois de mars, nous avons été ravis que la Design Week de Paris se déroule comme prévu dans différents espaces satellites de la ville. Nous avons fait un tour et trouvé l’inspiration dans des applications et des surfaces de matériaux inattendus !

Art
Bouffée ‘d’Art’ Frais


Avec l’explosion de la pandémie de Covid-19 en mars, toutes les foires mondiales d’art contemporain ont été annulées. Art Paris 2020, en septembre, est allé à l’encontre de la tendance et a ouvert au public dans son emplacement habituel au Grand Palais. La décision a été facilitée par l’avantage indéniable de l’immense hauteur de 45 mètres de plafond du Grand Palais ce qui ne compte certainement pas comme un espace confiné ! Voir l’ensemble des galeries ainsi qu’une si grande sélection d’œuvres à regarder a été une véritable bouffée d’air frais. Découvrez nos coups de cœur ci-dessous.

STORY OF THE MONTH
Retour à la Vie, Retour à la Réalité

 

 

Les jours raccourcissent et les températures se rafraîchissent, et l’été touche à sa fin avec des irruptions d’averses de pluie, alors que les vacanciers regagnent peu à peu leurs villes et leurs banlieues. Nous, nous préparons à la rentrée, la période qui marque la fin des vacances d’été officielles : retour à l’école, retour au travail ou, plus simplement, retour à la réalité.

 

Après une période de vacances “socialement distanciées” et l’irréalité augmentée des masques, nous sommes prêts à sauter le pas dans la “nouvelle normalité” et à nous adapter à cette étrange réalité. Ici, à American Supply, nous concentrons nos recherches sur les matériaux éco-innovants : des matériaux à la fois innovants et écologiques, donc meilleurs pour la planète. Le mois dernier, nous avons parlé des avantages du liège et expliqué pourquoi il était l’un des matériaux les plus écologiques, de la conception à la production finale en passant par la sylviculture.

 

 

 

Ce mois-ci, nous vous présentons un nouvel élu à la matériauthèque American Supply que nous appelons affectueusement les Air Noodles ! Ses fibres synthétiques sont 100 % recyclables, ce qui lui assure une fin de vie des plus vertueuses. Il est hypoallergénique, sans poussière, sans contaminant, parfaitement durable et non toxique. Le matériau possède une mémoire de forme et une élasticité extraordinaires. il peut supporter des charges répétées allant jusqu’à 140 kilos sans perdre une once de tonus pour rebondir invariablement à sa forme originale. Avec sa structure de nouilles et son aspect visuel unique créée par une extrusion d’élastomères thermoplastiques (TPE), il présente des avantages similaires aux caoutchoucs.

 

 

 

 

Alors que Air Noodles est principalement utilisé dans l’industrie de la literie en raison de sa durabilité, de sa robustesse, de son élasticité et de sa mémoire de forme, nous l’imaginons dans toutes sortes de décors, en fonds de vitrines et au coeur d’une application PLV du fait de sa structure étonnante et de ses qualités rares. La main est douce et non-collante ce qui en fait un matériau idéal pour de nombreuses applications, de l’emballage à  l’ameublement en passant par la décoration d’univers de luxe.

 

 

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous afin de voir et manipuler nos Air Noodles labyrinthiques dans leur fascinante étrangeté !

 

 

FASHION
Manifeste
de Mode

 

Je ne fais pas de la mode. Je suis la mode.
Gabrielle Chanel

 

 

 

Le 16 juillet 2018, le Palais Galliera, musée de la Mode de la ville de Paris, a fermé ses portes pour des travaux de rénovation, notamment la rénovation de son sous-sol voûté, jusqu’alors inaccessible, qui, une fois ouvert, permettra de doubler la taille de l’espace d’exposition possible. Les travaux ont été généreusement soutenus par un parrainage exclusif de la Maison Chanel. Il est donc tout à fait approprié que la grande réouverture de ce 1er octobre voit la première exposition rétrospective consacrée à Gabrielle Chanel, intitulée Gabrielle Chanel: Manifeste de Mode !

 

 

Lorsque Gabrielle “Coco” Chanel a ouvert sa première boutique à Deauville en 1912, elle a entrepris de révolutionner le monde de la mode avec sa propre vision, à la fois unique et radicale, marquant ainsi le début de son Manifeste. Ses premiers vêtements féminins introduisirent la célèbre marinière, mettant en oeuvre un mélange peu onéreux de jersey et de tricot qui n’avait été utilisé que pour les sous-vêtements masculins. Cela deviendra un thème récurrent de son travail, avec la volonté de libérer le corps féminin de la contrainte et du voyeurisme. Outre la ré-appropriation du vêtement masculin dans ses collections, elle a déconstruit ses tailleurs en supprimant épaulettes et raideur, ajoutant des pinces pour le buste. Avec ses clients de la couture elle a beaucoup travaillé pour qu’elles puissent libérer leurs mouvements dans leurs vestes avec aisance et sans pour autant exposer leur corps. Le tailleur jupe Chanel est devenu, et est toujours, une icône de la marque.

 

 

 

 

 

Deux de ses créations les plus célèbres, le sac à bandoulière 2.55 et le parfum Chanel n°5, seront représentés dans l’exposition, et le n°5 se verra attribuer une salle entière. Le 2.55 est un objet incontournable pour les femmes du monde entier. Dès sa sortie, il a révolutionné la façon dont les femmes portaient leurs sacs. En s’inspirant des sacs de l’armée, Gabrielle a introduit la bandoulière dans la haute société, rendant aux femmes leurs bras et leurs mains !

 

 

 

 

Elle était une force considérable et, avant d’inventer la PRN – la Petite Robe Noire – en 1920, Chanel a juré, en observant le public à l’opéra, qu’un jour, elle habillerait toutes les femmes en noir. La PRN est maintenant un élément de base de toutes les garde-robes et nous pourrions difficilement imaginer la vie sans elle !

 

 

Avec un héritage aussi riche et un impact sur l’industrie de la mode qui se poursuit encore aujourd’hui, Coco Chanel a véritablement marqué le dernier siècle, Gabrielle Chanel: Manifeste de Mode promet d’être une exposition à ne pas manquer !

 

 

 

News
Trêve Estivale


Nos matériaux : Sable, Lenticulaire PC Aqua Piscine & Dried Plants

Notre showroom à Paris est fermé pendant une semaine en août :

Vacances d’été 10 août – 14 août 2020

Après un début d’année inédit, constitué d’une épidémie et du déconfinement qui s’en est suivi, nous pouvons enfin commencer à quitter les villes dans lesquelles nous avons été confinés, et à respirer un peu d’air frais.

Profitons tous de notre liberté bien méritée, en plein air !

Story of the Month
La Haute Couture Réimaginée

Le calendrier traditionnel de la mode étant en plein désarroi, les créateurs tentent de donner un sens à ce moment unique que nous vivons tous, avec de nouvelles propositions créatives en réaction à la situation. Avec l’annulation des présentations de fashion week Homme en juin, il ne pouvait y avoir de meilleure première réponse que par la Haute Couture !

CHANEL

 

Chanel a présenté une collection automne/hiver 2020 de 30 looks – moins de la moitié de la collection printemps/été 2020 – célébrés dans un beau film montrant les vêtements en mouvement. La collection était dédiée aux dames les plus chics qui accompagnaient Karl Lagerfeld au Palace. En mémoire de Lagerfeld, mais aussi en mémoire des boîtes de nuit et de la vie nocturne, ce qui nous manque à tous depuis la mi-mars. Avec ses merveilleuses broderies florales, ses manches de princesse et ses diadèmes, quelle meilleure façon de s’habiller par les temps qui courent!

CHRISTIAN DIOR

 

Maria Grazia Chiuria – directrice de création de Christian Dior – a pris à cœur les propos du Président Macron, suite à sa déclaration de mi-mars : “Nous sommes en guerre.” Elle a évoqué l’histoire de la couture après la Seconde Guerre mondiale et le “Théâtre de la Mode” créé en 1945, qui utilisait des robes miniatures sur des mannequins taille poupée, car les tissus étaient rares, pour montrer les collections aux clients de la couture. Elle a fait appel au réalisateur de “Pinocchio”, Matteo Garrone, pour visualiser son rêve dans une somptueuse vidéo, montrant des grooms Dior traînant une maison de poupée (une imitation du salon de haute couture de la Maison Dior au 30 avenue Montaigne à Paris) contenant des robes miniatures à travers un monde mythique, laissant les nymphes et les créatures choisir leur propre couture !

BALMAIN

 

Balmain est toujours rapide à embrasser la nouveauté, avec un engagement passionné sur toutes les plateformes de réseaux sociaux et un fort esprit d’inclusion. C’est dans cet esprit qu’Olivier Rousteing a plongé dans la Seine pour une présentation sur la plus grande piste de Paris, la rivière lui-même, diffusant le spectacle en direct sur les plateformes de réseaux sociaux. Le spectacle en direct était ouvert à tous, car les ponts étaient bondés de spectateurs, et Rousteing a annoncé que le spectacle avait réuni au moins 20 000 Parisiens. La collection était un véritable tour de force technique, revisitant des pièces d’archives et de nouveaux tailleurs, le tout sur la musique live de l’artiste pop français Yseult : un véritable aperçu de ce que pourraient être demain les présentations de mode.

IRIS VAN HERPEN

 

Van Herpen a testé les limites du réel et du numérique pendant un certain temps, ce qui a facilité son adaptation à la semaine numérique de la haute-couture. Elle a choisi de repenser l’ensemble du processus, en ne produisant qu’une seule robe, chargée de suffisamment de nuances conceptuelles pour constituer une collection entière. En traitant la robe comme une œuvre d’art, qui peut être retournée ou renversée sans affecter sa portabilité finale, elle repense la nature elle-même par le médium de la couture.

VIKTOR & ROLF

 

Non-contents d’éviter le “conceptuel” dans leurs collections, Viktor Horsting et Rolf Snoeren sont allés au cœur du sujet, s’interrogeant sur la signification de la fabrication d’une garde-robe pour ces temps de crise. Avec trois mini-armoires, chacune composée d’un déshabillé, d’une robe de chambre et d’un manteau, ils ont remis en question nos émotions et nos peurs et parlé à notre humanité. La vidéo de campagne qui accompagnait la collection a été racontée par le chanteur Mika, qui a déclaré lors de la dernière garde-robe “hearts” : “Nous méritons tous d’être aimés, quel que soit notre âge, notre couleur, notre sexe, notre race, notre religion ou notre sexualité”. Le manteau auquel il faisait référence encourage la distanciation sociale avec ses formes de cœur en trois dimensions, tout en souriant et en dialoguant avec le monde.

GIAMBATTISTA VALLI

 

Pour Valli, c’était le business comme toujours, un moment pour regarder vers l’avant et non vers le passé et célébrer l’artisanat de la couture. Cette fois, les nœuds étaient plus grands, le tulle plus volumineux et son amour pour la couture n’avait jamais été aussi fort. Associant la collection à la vidéo ci-dessus qui met en valeur les détails de la collection et ses caractéristiques, et, en split-screen, des vidéos tournées sur son propre iPhone lors de ses courses sur la seine pendant le confinement. Son message était clair : “Maintenant, nous voulons diffuser la beauté ! Nous voulons faire rêver ! Je veux donner de l’espoir pour d’autres moments heureux à venir. Je veux partager l’idée d’un avenir qui sera meilleur que le passé”. (Valli, Vogue.co.uk)

Materials
LE LIÈGE EST TELLEMENT VERT !

Le liège est l’un des matériaux les plus éco-responsables de la planète. C’est une source fortement durable, du début à la fin de son cycle de vie – vous aurez du mal à trouver un matériau plus vert que le liège !

Cultivé principalement dans la région méditerranéenne, le chêne-liège a besoin de très peu d’entretien pour s’épanouir. Au Portugal, premier pays producteur de liège au monde, la production de liège est très réglementée. Les arbres ne peuvent être récoltés qu’une fois qu’ils ont atteint l’âge de 25 ans, et sont ensuite récoltés tous les 9 ans après leur repousse. Pour récolter le liège produit, on enlève la couche extérieure de la peau de l’arbre, tout en laissant celui-ci, poursuivre sa croissance, indemne.

Le liège récolté est transporté dans des usines de transformation du liège où il est séché, bouilli et transformé en divers matériaux et produits. Étonnamment, 90 % de l’énergie utilisée dans la transformation du liège provient de la combustion de la poussière de liège, un sous-produit de la production. En fait, aucune matière première n’est gaspillée dans la production du liège, ce qui en fait un produit extrêmement durable.

Le liège, outre ses remarquables qualités écologiques, est résistant et propose une durabilité exceptionnelle. Il est parfait pour le rembourrage et l’isolation.
Sa beauté naturelle se trouve rehaussée lorsqu’elle est associée à des couleurs et textures. Nous disposons ici d’une large gamme de couleurs, ainsi que de variations de rouleaux plats travaillés et formés.

Regardez le diaporama pour voir une sélection de lièges présents dans notre collection.

Pour voir leurs qualités individuelles, cliquez sur les liens suivants : CORK, LIÈGE-AGGLO, COLOR CORK, NATCORK B6