Design
Memphis fête ses 40 ans !

Le groupe Memphis est né au cours de l’hiver 1980/81, lorsqu’un groupe de jeunes designers désireux de s’éloigner du design industriel s’est formé autour du célèbre architecte et designer italien Ettore Sottsass. Présentant leur première collection à la galerie Arc’74 de Milan en septembre 1981, ils ont rapidement attiré l’attention de la presse internationale avec leurs couleurs criardes, leurs motifs audacieux et leur célébration du pop et du post-modernisme. Ils voulaient tester et casser les limites du mauvais goût et ont atteint uen grande notoriété en 1982 lorsque Karl Lagerfeld a décoré son appartement de Monte Carlo entièrement avec les créations Memphis, un an seulement avant de présenter sa première collection en tant que directeur de la création chez Chanel à Paris.
Le groupe a été dissous en 1987, après seulement 7 ans de travail intense, leur impact se fait encore sentir aujourd’hui dans le monde de la décoration intérieure. Au cours des dix dernières années, la demande de pièces convoitées de Sottsass et du groupe Memphis a été énorme.

 

Ici, chez American Supply, nous admirons le travail du groupe Memphis depuis toujours, leur utilisation inhabituelle des matériaux et leur audace nous séduisent. Pendant la semaine d’art de la FIAC en 2015, nous avons créé un meuble bibliothèque inspiré de Sottsass en mousse bicolore ultra haute densité, faisant référence à sa bibliothèque Carlton et au buffet Casablanca, présenté lors de l’exposition de Maroussia Rebecq ‘UP-CYCLED ART, Eloge de l’Emprunt’ à la galerie Le Cœur à Paris.Selon nous, cette dernière est l’un des produits phares du groupe Memphis, et nous sommes très heureux de lui rendre hommage.

Pour célébrer le 40e anniversaire du groupe Memphis, la galerie du Vitra Design Museum à Weil am Rhein, en Allemagne, présente des pièces emblématiques, de tous les designers du groupe Memphis, avec des dessins et des éphémérides historiques. Il s’agit d’une occasion rare de voir ces pièces de près. Heureusement, l’exposition durera jusqu’en janvier 2022.

 

Selon les mots de la critique italienne de design, Barbara Radice :

 

« Memphis a été créée avec l’idée de changer le visage du design international, et elle a choisi le moyen le plus efficace, le plus direct et le plus dangereux pour y parvenir »

Visitez le site web du musée pour planifier votre visite.

Story of the Month
Champi
à la Mode

Collages de Seana Gavin, ‘Mindful Mushroom’ et ‘Model Mushroom’ présentés dans ‘Mushrooms : The Art, Design and Future of Fungi à Somerset House, Londres, 2020.

(Images : Seana Gavin)

Les champignons ont fait leur apparition dans les tendances du luxe depuis un certain temps déjà, les maisons de mode les ayant choisis comme visuels, notamment Paul Smith, Gucci, Fiorucci, Stüssy, Marc Jacobs et Loewe. Super fascinante et éternellement incomprise, la famille des champignons est une source d’inspiration pour de nombreuses raisons, et pas seulement pour son aspect extraterrestre et ses propriétés psychotropes !

 

Le mycélium, la partie végétative du champignon, constituée d’une masse d’hyphes ramifiés et filiformes, a fait la une des journaux ce mois-ci en tant que matériau biologique émergent !

Mycélium, la partie végétative filiforme d’un champignon (image : GETTY Images)

Le 11 mars, la maison de luxe Hermès a annoncé qu’elle allait commencer à utiliser le cuir bio-fabriqué du nom de Fine Mycelium™ – un matériau qu’elle a développé en collaboration avec Myco Works, en Californie, au cours des trois dernières années. Il est donc évident que les alternatives de cuir bio-fabriqué sont complètement acceptées par l’industrie du luxe. Le matériau “Sylvania” de Myco Works est fabriqué en Californie, avec du mycélium cultivé sur mesure, précisément ajusté pour s’adapter aux normes de performance les plus élevées, avant d’être tanné et fini dans les ateliers français par les artisans d’Hermès selon leurs savoir-faire uniques. Le premier article fabriqué avec Sylvania, le sac Victoria classique, sera disponible à la vente fin 2021.

Reishi Fine Mycelium, une solution de cuir biofabriqué de première qualité par Myco Works (images : Myco Works)

« La vision et les valeurs de MycoWorks font écho à celles d’Hermès : une forte fascination pour la matière première naturelle et sa transformation, une quête de l’excellence, dans le but d’assurer le meilleur usage des objets et de maximiser leur longévité. Avec Sylvania, Hermès est au cœur de ce qu’elle a toujours été : l’innovation en devenir. » Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique d’Hermès

 

Une semaine plus tard, le 17 mars, la pionnière du développement durable Stella McCartney, connue pour son refus d’utiliser le cuir et les produits dérivés des animaux dans ses créations, a annoncé sa propre gamme à base de mycélium, en utilisant Mylo.

Stella McCartney x Mylo™️ (images : Stella McCartney)

En 2016, elle a été la pionnière d’une collaboration avec Bolt Threads, en Californie, qui a donné naissance au ‘Mylo’, un simili-cuir biologique. Au début, c’était un matériau plutôt rigide, qu’elle a utilisé pour créer un prototype de son sac Falabella pour l’exposition “Fashioned From Nature” du Victoria & Albert Museum en 2018. L’automne dernier, elle a fait appel à Kering, Adidas et Lululemon pour investir dans Bolt Threads et aujourd’hui, elle sort les premières pièces de son prêt-à-porter en simili-cuir beaucoup plus souple à base de mycélium.

 

« Ces pièces rares et exclusives Mylo™️ incarnent notre engagement commun avec Bolt Threads à innover dans une industrie de la mode plus douce – une industrie qui voit la naissance de matériaux magnifiques et luxueux par opposition à la mort de nos semblables et de la planète. » Stella McCartney

Mylo Un-Leather (image : Mylo)

Ce n’est certainement que le début de la révolution des matériaux biotechnologiques et biofabriqués à base de mycélium … Pour voir une sélection de nos éco-matériaux, cliquez sur ce lien !

Story of the Month
Mushrooms
à la Mode

Seana Gavin collages, ‘Mindful Mushroom’ & ‘Model Mushroom’ shown in Mushrooms: The Art, Design and Future of Fungi‘ at Somerset House, London, July – September, 2020. Images courtesy of the artist.

Mushrooms have been forming under the surface of luxury trends for a while now, with fashion houses picking them as visuals including Paul Smith, Gucci, Fiorucci, Stüssy, Marc Jacobs and Loewe. Forever fascinating, and eternally misunderstood, the fungi family are inspirational for many reasons, not just for their alien appearance and psychotropic properties!

 

Mycelium, the vegetative part of the fungus, consisting of a mass of branching, thread-like hyphae, has been forming on the headlines this month as an emerging bio-based material!

Mycelium, the thread-like vegetative part of a fungus (image courses GETTY Images)

On March 11th, when luxury house Hermes announced they were to begin using the bio-fabricated leather solution Fine Mycelium™ – a material they developed in collaboration with Myco Works, California, over the last three years – it was a clear sign that bio-fabricated leather alternatives were being accepted by the luxury industry. Myco Works’ ‘Sylvania’ material is fabricated in California, with custom-grown mycelium that is finely tuned for fullness and the highest performance standards, before being tanned and finished in French ateliers by the Hermes artisans to their unique specification. The first item to be made using ‘Sylvania’, the classic Victoria Bag, will be available to purchase by the end of 2021.

Reishi Fine Mycelium, a premium, biofabricated leather solution by Myco Works. (photos courtesy Myco Works)

“MycoWorks’ vision and values echo those of Hermès: a strong fascination with natural raw material and its transformation, a quest for excellence, with the aim of ensuring that objects are put to their best use and that their longevity is maximized. With Sylvania, Hermès is at the heart of what it has always been: innovation in the making.” Pierre-Alexis Dumas, Hermès Artistic Director

 

A week later, on March 17th, sustainable pioneer Stella McCartney, renowned for her refusal to use leather and animal-derived products in her designs, announced her own mycelium-based range, using Mylo.

Stella McCartney x Mylo™️ garments (photos courtesy Stella McCartney)

In 2016 McCartneybegan a pioneering collaboration with Bolt Threads in California, which has resulted in the bio un-leather ‘Mylo’. At first, it was a rather stiff material, which they used to create a Mylo prototype of her Falabella bag for the Victoria & Albert Museum’s “Fashioned From Nature” exhibit in 2018. Last Fall she brought on board Kering, Adidas and Lululemon to invest in Bolt Threads and now she releases the first pieces of ready to wear mycelium-based leather pieces, using a newer, softer, version of Mylo.

 

These rare, exclusive Mylo™️ pieces embody our shared commitment with Bolt Threads to innovate a kinder fashion industry – one that sees the birth of beautiful, luxurious materials as opposed to the deaths of our fellow creatures and planet.Stella McCartney

Mylo un-leather (photos courtesy Mylo)

This is surely just the beginning of the mycelium bio-fabricated biotech material revolution … To see a selection of our eco-materials, click this link !

Design
40 years of Memphis!

The Memphis Group emerged in the winter of 1980/81 when a group of young designers eager to break away from industrial design formed around the celebrated Italian architect and designer Ettore Sottsass. Presenting their first collection in Milan’s Arc’74 gallery in September 1981 they quickly garnered the attention of the international press with their garish colours, bold patterns and celebration of pop and post-modernism. They wanted to test and break the limits of bad taste and reached infamy in 1982 when Karl Lagerfeld decorated his Monte Carlo apartment entirely in Memphis designs, just one year before showing his debut collection as creative director at Chanel in Paris.
Disbanding in 1987, after only 7 years of intense work, their impact is still being felt today in the interior design world. There has been a huge demand in the last 10 years for coveted Sottsass and Memphis Group pieces.

 

Here at American Supply, we have admired the work of the Memphis Group for some time, their unusual use of materials and daring speaks to us. During the FIAC art week in 2015, we created a Sottsass inspired bookcase from ultra-high-density foam in bi-colour, referencing his Carlton bookcase and Casablanca sideboard, for Maroussia Rebecq’s exhibition ‘UP-CYCLED ART, Eloge de l’Emprunt’ at Le Coeur gallery in Paris. For us, the Carlton bookcase is one of the defining products of the Memphis Group, and we were very happy to pay homage to it.

To celebrate the 40th anniversary of Memphis Group, the Vitra Design Museum Gallery in Weil am Rhein, Germany, is showcasing iconic pieces, from all of the Memphis Group designers, with drawings and historical ephemera. This is a rare opportunity to see this many Memphis pieces up close, so thankfully the exhibition will run until January 2022.

 

In the words of the Italian design critic, and wife of Ettore Sottsass, Barbara Radice:

 

Memphis was started with the idea of changing the face of international design, and it chose the most effective, direct and hazardous way to do so

Visit the museum’s website to plan your visit.

Design
Un Futur
Post-Plastique

Les recherches en cours de la designer d’origine israélienne Shahar Livne l’ont amenée à développer un matériau qu’elle appelle Lithoplast, une substance hybride ressemblant à de l’argile. Elle imagine que les générations futures vont l’extraire des profondeurs des couches remplies de plastique de notre future planète. Soutenant sa théorie par des recherches géologiques, elle soutient que le plastique doit être considéré comme un futur matériau précieux qui sera exploité et extrait de la même manière que nous extrayons l’argile aujourd’hui.

 

“Dans un avenir post-plastique, où le seul endroit où l’on pourra extraire des plastiques à base de pétrole sera la nature sous une nouvelle forme hybride, les plastiques retrouveront une nouvelle valeur, bien au-delà de la façon dont nous la voyons à notre époque”. affirme M. Livne.

 

Livne a transformé ses futurs plastiques-reliques en bijoux fossilisés pour la prochaine collection automne 2021 de Balenciaga, en s’inspirant de la déclaration de la directrice de création Demna Gvasalia :

 

“le retour de la jeunesse où elle coexiste avec la nature”.

 

Pour Balenciaga, elle a créé les formes basiques en utilisant d’abord du Lithoplast, puis les a scannés avec un scanner 3D. Les objets numériques ont ensuite été imprimés en 3D à l’aide d’un mélange de plastique océanique et de carbonate de calcium, avant d’être finis à la main en utilisant des techniques de bijouterie artisanale. Présentés dans le jeu vidéo “Afterworld” de Balenciaga pour l’automne 2021, ils seront disponibles en magasin à l’automne prochain.

Story of the Month
Time
For Change

« La résilience est la capacité d’un matériau à absorber l’énergie d’un choc en se déformant… »

Si nous n’avions pas le désir de changer fondamentalement notre comportement après avoir traversé cette pandémie, nous ne serions pas en phase avec notre environnement naturel.

Re-Leather & Re-Leather SS : Cuir reconstitué à base de chutes de cuir broyées et de latex.

Préserver notre environnement est une priorité et les épreuves que nous traversons marquent un point d’inflexion dans cette prise de conscience qu’il nous faut absolument partager.

 

Experts de la transformation matière, nous avons évolué vers une approche douce, tirant le meilleur profit des matériaux naturels, organiques ou recyclés. Nous sommes passés d’une logique d’exploitation maîtrisée à un dialogue sensoriel, dans le respect de l’esprit même de la matière. L’expérience n’est-elle pas par essence destinée à changer le cours de nos émotions et le sens de nos engagements?

Paper-Jeans : Papier à base de chutes de Denim recyclées

Avec nos matériaux éco-responsables, nous créons des expériences client remarquables, uniques et mémorables. Soyons ensemble les messagers de ce commerce éthique, où la symbiose prend le pas sur la consommation et l’attention sur l’indifférence.

News
Voici notre Eco-collection 2021 !

American Supply a été fondé en 1948 par un visionnaire français vivant à New York, fasciné par l’industrie florissante de l’innovation matérielle. Fidèles à notre engagement en faveur de l’innovation, nous fournissons des solutions de matériaux éco-innovants durables sans précédent, avec un regard tourné vers l’avenir, en proposant à nos clients des matériaux nouveaux et de pointe ainsi qu’une expertise des matériaux en prévision de leurs besoins.

 

Suite à notre engagement dans le cadre du rapport de durabilité 2019, Nous sommes heureux d’annoncer que désormais 25% de notre collection est dédiée aux matériaux éco-conçus et vous présentons l’Eco Collection American Supply 2021.

 

En 2020, une nouvelle tendance est apparue dans le commerce du luxe. La pré-commande permet de pousser plus loin les pratiques durables des marques, et de promouvoir une forme de consommation plus responsable. Cela permet aux maisons de luxe de travailler avec des producteurs locaux et offre au client une expérience unique, avec une touche d’anticipation !

 

Le prix de notre Eco-Colllection 2021 est de 250 € HT (300 € TTC) pour 4 classeurs dans un AS Cube. Chaque classeur contient 10 à 12 matières, choisies avec soin par notre équipe de création.

 

Commandez l’Eco-Collection 2021 d’American Supply dès maintenant !

 

Pour vous aider dans vos recherches sur le développement durable, nous avons identifié quatre catégories éco-conscientes présentes dans la collection : Recyclé, Recyclable, Eco-conçu & Naturel

Recyclé 

Toutes les matières de la catégorie “Recyclé” sont entièrement fabriquées à partir de déchets domestiques ou industriels.

Nos focus matières : Creafoam, Asphalt & Ubiplast.

 

Recyclable 

Toutes les matières de la catégorie “Recyclable” sont mono-matérial et de ce fait entièrement recyclable.

Nos focus matières : PU Gel, Carton Lace & Air Noodles.

 

Eco-conçu 

Toutes les matières de la catégorie “Eco-Conçu” sont fabriquées dans une approche durable et dans le respect d’un processus de fabrication clean.

Nos focus matières : Roche, Souple P15 & Color Cork

 

Naturel

Toutes les matières de la catégorie “Naturel” sont entièrement fabriquées à partir de d’éléments naturels.

Nos focus matières : Caoutchouc Color, Tefna & Banana Flex

 

Pour pré-commander l’Eco-Collection American Supply 2021

au prix de 150 HT (180 € TTC) au lieu de 250 HT (300 € TTC)

CLIQUEZ ICI

Design
A Post-Plastic Future

Israeli-born designer Shahar Livne’s ongoing research has seen her develop a material she calls Lithoplast, a clay-like hybrid substance that she imagines future generations mining from deep within the plastic-filled layers of our future planet. Backing up her theory with geological research, she maintains that plastic needs to be considered as a future precious material that will be mined and extracted in the same way as we extract clay today.

 

“​In a post-plastic future, where the only place to extract petroleum-based plastics will be from nature in a new hybrid form, plastics will regain a new value, far beyond the way we see it in our current time.” Livne claims.

 

Livne has turned her future plastic-relics into fossil-like jewellery for Balenciaga’s upcoming Fall 2021 collection, taking inspiration from their Creative Director Demna Gvasalia’s declaration:

 

“the comeback of youth, where nature and youth co-exist” 

 

For Balenciaga she created the basic forms first using Lithoplast and then scanned them with a 3D scanner. The digital objects were then 3D printed using a mixture of Ocean Plastic and calcium carbonate, before being hand finished using artisanal jewellery techniques. Showcased in Balenciaga’s ‘Afterworld’ video game presentation for Fall 2021, they will be available in store next autumn.