Story of the Month
La Nouvelle Neue


Mieux vaut réparer que restaurer ; mieux vaut restaurer que reconstruire.
David Chipperfield, Form vs Function. Mies und das Museum. (Discours), 27.11.2014

 

 

La citation ci-dessus, tirée d’un discours prononcé par l’architecte David Chipperfield en 2014, exprime les conclusions auxquelles son équipe est parvenue au cours de la restauration, d’une précision quasi chirurgicale, de l’emblématique bâtiment de la Neue National Galerie de Ludwig Mies Van der Rohe, à Berlin. Structure emblématique du “style international”, et dernier projet réalisé par Van Der Rohe avant sa mort, Neue National Galerie demeure  le seul bâtiment qu’il ait achevé en Europe, après son émigration à New York.

 

Après avoir remporté le concours pour sa restauration en 2012, David Chipperfield et son équipe s’est attelé à cette tâche avec sérieux quelques années plus tard, en 2015. L’équipe d’architectes a commencé par dépouillé l’intérieur de la structure et retiré sa coque, extrayant un total de 35 000 éléments de construction pour ensuite les restaurer, avant de les réintégrer dans leur position d’origine.

Le résultat est fascinant : à première vue, il est impossible de distinguer le bâtiment d’origine, mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit qu’il s’agit bien d’une version modernisée de cette icône architecturale mythique. L’attention minutieuse portée aux détails et le dévouement à l’égard du bâtiment est parfaitement résumée par Chipperfield :

 

 

Notre tâche n’était pas seulement de réparer son corps, mais aussi de protéger son âme.
David Chipperfield, Form vs Function. Mies et le musée. (Discours), 27.11.2014

 

 

Nous pourrions lire cette citation, hors contexte, comme une déclaration environnementale, liée à notre engagement envers la planète. Nous avons tous pour mission de réparer et de contribuer à la régénération de notre environnement, et notre engagement continu en faveur des matériaux éco-innovants et de solutions plus durables est primordial. Nos recherches sont fermement orientées dans cette direction.

 

La première exposition présentée dans l’espace vitré à l’étage, et sur la terrasse extérieure, est un magnifique aperçu des œuvres sculpturales d’Alexander Calder – “Minimal / Maximal” – un choix d’ouverture approprié, puisque son œuvre Têtes et Queue (1965) a été présentée lors de l’exposition inaugurale du bâtiment en 1968. Nous pouvons voir cet acte symbolique comme un autre type de restauration, puisque l’œuvre se trouve à l’endroit même que celui qu’elle occupait il y a de cela 53 ans.

Au lieu de trouver de nouvelles formes par l’expérimentation et de lutter contre les insécurités d’une société nouvelle, Mies a réaffirmé l’idée d’ordre, à travers un classisme humain, en construisant un temple, non pas de pierre mais de verre, une nouvelle transparence, reconsidérant à travers cette transparence non seulement l’enthousiasme d’un monde moderne et progressiste mais aussi d’une nouvelle ouverture entre l’intérieur et l’extérieur et entre l’individu et les structures de la société.
David Chipperfield, Conférence Falling Walls (discours), 8.11.2014

 

 

Alors que le temple de Van Der Rohe s’ouvre à nouveau aux disciples de l’art, inaugurant la nouvelle Neue, les architectes de David Chipperfield nous ont donné un cours magistral de restauration, que nous avons hâte de visiter ! Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Neue Nationalgalerie pour planifier votre visite.

Story of the Month
The New Neue


“better to repair than restore; better to restore than reconstruct.”

David Chipperfield, Form vs Function. Mies und das Museum. (Speech), 27.11.2014

 

 

The quote above, taken from a speech given by the architect David Chipperfield in 2014, voices the conclusions his team came to during the surgical restoration process of Ludwig Mies Van der Rohe’s iconic Neue Nationalgalerie building in Berlin. A landmark ‘International Style’ structure and the last completed project Van Der Rohe made before his death, it was also the only building he completed in Europe following his emigration to New York. 

 

After winning the restoration contract for the Neue Nationalgalerie in 2012, David Chipperfield Architects began the task at hand in earnest in 2015. They stripped the structure’s interior and removed its shell, extracting a total of 35,000 building components, restored them, before reinstalling them in their original position.

The result is hypnotising – at first indistinguishable from the original building, but on closer inspection, you realise they have delivered a better-updated version of an already mythical architectural icon. The painstaking attention to detail, and dedication to the building, is best summed up by Chipperfield himself:

 

 

“Our task was not only to repair its body but to protect its soul.”

David Chipperfield, Form vs Function. Mies und das Museum. (Speech), 27.11.2014

 

 

We could read this quote, out of context, as an environmental statement, directed at our engagement with the planet. We have all been tasked with the repair and renewal of our environment, and our ongoing commitment to eco-innovative sustainable materials and material solutions is paramount. Our research is firmly rooted in finding the most sustainable solutions.

 

The first exhibition in the upstairs glass space, and exterior terrace, is a beautiful survey of the sculptural works of Alexander Calder – “Minimal / Maximal” – a fitting opening choice, as his work Têtes et Queue (1965) was exhibited at the building’s inaugural exhibition in 1968. In this way, another type of restorative act is played out, as the work stands in the same place it occupied 53 years ago.

Instead of finding new forms through experimentation and struggling with insecurities of a new society, Mies reasserted the idea of order, through a humane classism, building a temple, not of stone but now of glass, a new transparency, reconsidering through this transparency not only the enthusiasm of a modern and progressive world but a new openness between inside and outside and between the individual and the structures of society.” 

David Chipperfield, Falling Walls Conference (Speech), 8.11.2014

 

 

With Van Der Rohe’s temple open once again for art disciples, ushering in the new Neue, David Chipperfield Architects have schooled us in a restoration masterclass, which we cannot wait to visit! All the information can be found on the Neue Nationalgalerie website to plan your visit.

Design
The New Wave Parisian Designers

For Paris Design Week this year we focus on designers that put sustainability to the forefront, through recycling, upcycling, the use of bio-materials, eco-innovation and much more.

Fashion
La Couture de Près


All photographs copyright and courtesy, Vogue Runway & Nowfashion

Les défilés de couture sont toujours un moment fort pour nous, avec leurs applications artisanales et leur attention particulière aux détails et à l’expérimentation des matériaux. Traditionnellement, ils permettent aux créateurs d’explorer leurs fantasmes créatifs et de tenter de nouvelles choses qui ne soient pas forcément commercialisables, les affranchissant des contraintes de la production en série. Chaque pièce de couture est finie à la main et l’inventivité autant que le dévouement au progrès de l’artisanat et des matériaux sont à couper le souffle.

Story of the Month
Réflexions de Surface

Le très attendu Luma Arles, qui abrite l’initiative de la Fondation Luma de Maja Hoffmann, a ouvert ses portes à Arles le 26 juin, renforçant ainsi la réputation de la ville en tant que destination culturelle française majeure.

 

Le site est dominé par une tour tordue aux multiples facettes, conçue par le starchitecte Frank Gehry et recouverte de plus de 11 000 panneaux en métal, qui a déjà suscité la controverse au sein de la population locale ! Le Luma Arles est situé dans une gare ferroviaire industrielle, avec plusieurs entrepôts du XIXe siècle rénovés, qui appartenaient auparavant à la SNCF, et plus de 6000 m2 de vastes jardins paysagers de Bas Smets à explorer en laissant libre cours à ses pensées.

La surface scintillante de la tour s’inspire du tableau de Van Gogh, “Starry Night” (1889), ainsi que des parois rocheuses des Alpes que l’on peut apercevoir depuis la commune. La lumière frappe les faces et facettes des panneaux métalliques de la tour de différentes manières tout au long de la journée, se reflétant dans plusieurs directions à la fois, mimant l’effet des coups de pinceau à l’Impasto de la surface de la peinture, imitant le cyprès qui domine la composition et illuminant l’horizon d’Arles.

 

La nouvelle surface métallique à multiples facettes créée par la disposition irrégulière des plaques en acier inoxydable explore le potentiel visuel des possibilités de réflexion du matériau et réveille les possibilités tridimensionnelles de la tour à la lumière du jour.

Pour notre événement Recreation Carpet en 2019, nous avons créé un élément sculptural composé d’étagères en POS, en utilisant des couches de notre matériau Alucore. L’Alucore est un matériau composite sous forme de feuilles en nid d’abeille 100% aluminium, habituellement exploité dans l’architecture et l’industrie aéronautique comme surface métallique propre en raison de sa planéité, de sa légèreté et de sa résistance à la traction. Nous avons préféré travailler avec le profil de la feuille, en privilégiant le nid d’abeille irrégulier et brisé, qui nous a donné un nouveau matériau une fois stratifié et découpé à la forme.

 

L’élément sculptural résultant est une merveille à la lumière, et cette technique peut être appliquée à tout type de sculpture ou de décor 3D, avec des possibilités de superposition infinies.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Alucore, , consultez la page des matériaux ici.

Story of the Month
Surface Reflections

The eagerly awaited Luma Arles, housing Maja Hoffmann’s Luma Foundation initiative, opened its doors in Arles on June 26th, solidifying the city’s reputation as an important French cultural destination. 

 

The site is dominated by a twisting multifaceted behemoth of a tower designed by starchitect Frank Gehry, clad in over 11,000 metal panels, which has already caused controversy among the local people! Luma Arles is situated in an industrial railway yard, replete with several renovated 19th-century warehouses that previously belonged to SNCF and over 6000m2 of sprawling landscaped gardens by Bas Smets to explore and reflect in.

The scintillating surface of the tower was informed by Van Gogh’s painting, ‘Starry Night’ (1889), and the rocky Alpine faces that can be seen from the commune. The light strikes the faces and facets of the tower’s metal panels, in different ways throughout the day, reflecting in multiple directions at once, mimicking the impasto brushstrokes of the painting’s surface, imitating the cypress tree that dominates its composition, and illuminating the Arles skyline. 

 

The new multifaceted metallic surface created by the irregular placement of the plaques together explores the visual potential of the material’s reflective possibilities with natural light and awakens the three-dimensional possibilities of the tower under sunlight.

For our Recreation Carpet event in 2019 we created a sculptural POS shelf element using layers of our material Alucore. Alucore is a 100% aluminium honeycomb composite sheet material, usually exploited in architecture and the aeronautical industry as a clean metallic surface due to its flatness, lighter weight and tensile strength. We preferred working with the profile of the sheet, favouring the uneven broken honeycomb, which gave us a new material once layered and cut to form. 

 

The resulting sculptural element is a wonder under light, and this technique can be applied to any type of sculpture or 3D backdrop, with endless layering possibilities.

 

If you are interested to learn more about Alucore, look at the material page here, or  contact us for more information.

Fashion
Couture
Up Close

All photographs copyright and courtesy, Vogue Runway & Nowfashion

The couture fashion shows are always a highlight for us with their artisanal applications and fastidious attention to detail and material experimentation. Traditionally, they allow the designer to explore their creative fantasies and try things out that need not be commercial, freeing them from the constraints of series-type production. Each piece of couture is hand-finished and the invention and dedication to craft and material advances are breathtaking.