Design
OUTDOORS, INDOORS


Maison & Objet returned to Paris’ Parc Des Expositions for their January edition, with an interior focus on reworking natural textures and natural materials. If in September the salon leaned towards nature, this time nature was harnessed, focussed and applied.

The Cypriot designer Michael Anastassiades was chosen as Designer of the Year, which was fitting as his eponymous lighting brand launched in 2007 at the salon. He showed a poetic selection of pendant lights, that evoked the mobile sculptures of Alexander Calder, turning softly on hydraulics for the presentation.

As our world addresses the urgency of looking towards its own future, people take to the streets and the outdoor comes indoor. It’s time to welcome the wild into your domestic paradise and celebrate the beauty of the natural world.

Story of the Month
ART’S IN FASHION!


The fashion and art worlds continue to inspire, inform and celebrate each other! Now, more than ever, the lines of definition are blurred and abstracted. We take a look at the latest exciting developments, that are on our wish list for the coming season!

JUDY CHICAGO X CHRISTIAN DIOR COUTURE S/S 2020

Maria Grazia Chiuri, Christian Dior’s womenswear creative director, is known for championing women’s rights and is an outspoken feminist, so it was a match made in heaven for her to collaborate with the pioneer of Feminist art, Judy Chicago. Chicago’s most well known work is The Dinner Party (1974-79) a sculptural work, laid out like a dinner devoted to historic female guests, celebrating craft techniques created by women all over the world in banners, tableware and table runners. She created the show venue for Christian Dior, a monumental female goddess form that the guests walked into, with a series of Banners hung by the seating and providing the backdrop to runway.

JAMIE REID X KIDILL MENS & WOMENSWEAR F/W 2020

Jamie Reid, the punk-art-pioneer famed for his iconic record covers for the Sex Pistols in the 1970s is the aesthetic embodiment of punk-art. For Hiroaki Sueyasu, the founder of Japanese brand Kidill, it was a dream come true to collaborate with his idol on the collection, aptly titled Fuck Forever!

DAVID WOJNAROWICZ X JW ANDERSON MENSWEAR F/W 2020

The artist David Wojnarowicz passed from an AIDS-related illness in 1992, though it seems like his work has never been more relevant. After a career spanning exhibition devoted to him at The Whitney Museum in 2018, his work has been gaining recognition globally for it’s increasingly pertinent themes. JW Anderson, the designer of choice to the art set, used Wojnarowicz’ burning house symbol, and reappropriated his use of Rimbaud to startling effect for his menswear F/W 2020 collection.

EDDIE PEAKE X ICEBERG MENSWEAR F/W 2020

James Long, the creative director of Iceberg since 2017 worked this season with longtime friend form London, the artist Eddie Peake. Peake is known for his graffiti inspired text works, and love of rave culture, which marries perfectly with Long’s enduring vision for Iceberg.

Story of the Month
l’art est à la mode


L’art et la mode continuent à s’inspirer, s’informer mutuellement et se célébrer l’un et l’autre. Plus que jamais, les limites sont repoussées et la définition devient de plus en plus abstraite.

JUDY CHICAGO X CHRISTIAN DIOR COUTURE S/S 2020

Maria Grazia Chiuri, directrice artistique du prêt à porter femme chez Christian Dior, féministe et connue pour défendre ardemment les droits de la femme, a concrétisé un mariage parfait en collaborant avec la pionnière de l’art féministe, Judy Chicago. Le travail le plus connu de cette dernière est sûrement The Dinner Party (1974-79), une œuvre sculpturale, disposée comme un dîner consacré à des invitées historiques féminines, célébrant les techniques artisanales créées par des femmes du monde entier à travers des bannières, des articles de table et des chemins de table. Pour le défilé Christian Dior, elle a créé spécialement une forme de déesse féminine monumentale dans laquelle les invités sont entrés, avec une série de bannières accrochées aux sièges et servant de toile de fond au podium.

JAMIE REID X KIDILL PRET A PORTER FEMME & HOMME F/W 2020

Jamie Reid, le pionnier de l’art punk célèbre pour son record iconique de couvertures réalisées pour les Sex Pistols dans les années 70, est l’incarnation esthétique de l’art punk. Pour Hiroaki Sueyasu, le fondateur de la marque japonaise Kidill, ce fut un rêve devenu réalité de travailler avec son idole de toujours sur la collection, intitulé à juste titre Fuck Forever !

DAVID WOJNAROWICZ X JW ANDERSON PRET A PORTER HOMME F/W 2020

Le travail de l’artiste David Wojnarowicz, victime du Sida en 1992, semble n’avoir jamais été aussi approprié. Après une exposition qui lui a été consacrée au Whitney Museum en 2018, son travail a été reconnu dans le monde entier pour ses thèmes de plus en plus pertinents. JW Anderson, a choisi pour la scénographie d’utiliser le symbole de la maison en feu de Wojnarowicz et s’est réapproprié le visage de Rimbaud avec un effet surprenant lors du défilé de sa collection homme de cette saison.

EDDIE PEAKE X ICEBERG PRET A PORTER HOMME F/W 2020

James Long, le directeur artistique depuis 2017 de la marque Iceberg a travaillé cette saison avec l’artiste Eddie Peake, un ami de longue date venu de Londres. Peake est connu pour ses textes d’inspiration punk et son amour de la culture rave, qui se marient parfaitement avec l’actuelle vision de Long pour Iceberg.

Art
RÉFLEXIONS SUR LA CULTURE PARISIENNE

L’hôtel Molitor Paris a une histoire remarquable, même lorsqu’il a été fermé en 1989, il a attiré l’underground parisien. Construit en 1929 par Lucien Pollet, dans un décor Art Déco d’avant-garde, il s’est immédiatement imposé comme la destination incontournable des Parisiens pour se baigner, socialiser et faire de l’exercice. L’hôtel a eu grand succès pendant 60 ans avant de fermer ses portes au public en 1989.

C’est dans cette période de 1989 à 2014 que le Molitor est devenu un cercle privé de rencontres pour l’underground parisien ; les artistes, les photographes et finalement le monde de la mode ont adopté cette atmosphère électrique où l’interdit est devenu une norme. La position subculturelle du Molitor s’est consolidée dans le tissu même de Paris.

Depuis sa réouverture en 2014, la dernière incarnation de l’Hôtel Molitor Paris continue de répondre à son patrimoine artistique en accueillant chaque année une installation dans son espace piscine extérieure. Cette année, l’artiste Amélie Lengrand a créé une structure sphérique géante suspendue au-dessus de l’eau, s’inspirant des reflets de la piscine, et de l’architecture de l’hôtel.

Pour créer son œuvre sculpturale, elle a choisi de travailler avec notre film iconique, le Magic Mirror, aux qualités diffractantes et dichroïques uniques. Le film donne à l’œuvre un reflet coloré inégalé qui traduit avec poésie le passé riche du lieu et fait référence plus aux vitraux de Molitor.

“Molitor, au-delà de sa destination première est devenue à différentes époques un lieu de fête, de rencontres et d’évènements. Il reflète pour moi l’idée d’une fête populaire, d’une liberté et d’une joie d’être ensemble. L’œuvre proposée en est une interprétation, inspirée de la boule à facette alliée à l’architecture de Molitor”. – Amélie Lengrand

L’installation de Lengrand est en visite libre jusqu’au 29 février 2020.

Pour plus d’informations sur le film Magic Mirror, contactez-nous.https://americansupplyparis.com/contact-us/

Materials
Ennoblissement Éco-Responsable

Ce mois-ci, nous expérimentons un nouveau matériau dans notre gamme de matériaux durables : CocoRub. Le matériau lui-même est composé uniquement de fibres de coco et de latex naturel, ce qui le rend entièrement renouvelable et biodégradable. Nous l’avons transformé de plusieurs façons en utilisant des méthodes respectueuses de l’environnement : collage à chaud avec du PU recyclable le rendant imperméable, coloration avec une application de peinture écologique à base d’eau, et enfin, découpage en bandes et tissage pour une sensation tridimensionnelle.

Pour se renseigner sur CocoRubcliquez ici.

Design
Vêtements d’Architecture


Iris Van Herpen Printemps 2012 Couture en référence aux cathédrales gothiques européennes

La mode est architecture: c’est une question de proportions.” Coco Chanel

Si l’architecture est l’art d’habiller des espaces et la mode l’art d’habiller le corps, alors l’acte du corps qui se déplace dans les espaces est la rencontre primaire des deux. Un moment éphémère, où la mode envahit l’architecture et l’architecture enveloppe le corps. Il existe de nombreux créateurs de mode célèbres inspirés par l’architecture, qui ont d’ailleurs souvent étudie ce domaine avant de se concentrer sur la mode, y compris des personnalités comme Pierre Balmain, Tom Ford, Gianni Versace, et Pierre Cardin.


Dior haute Couture automne 2014 et Palace Esterhazy en Autriche

Il est cependant rare de trouver un exemple aussi sensible de rencontre entre la mode et l’architecture que la récente collaboration entre la créatrice de mode Iris Van Herpen et Neutelings Riedijk Architects de Rotterdam pour le Naturalis Biodiversity Center à Leiden, aux Pays-Bas. Neutelings Riedijk Architects a remporté l’appel d’offres ouvert en 2013 pour la rénovation du musée d’origine, y compris la construction d’une extension de 37000 mètres carrés, et a immédiatement pensé à collaborer avec la styliste Iris Van Herpen.

“Nous voulions évoquer la nature dans tous ses éléments – biodiversité, géologie, tectonique – et ne pas le faire dans l’esthétique du XIXe siècle comme on l’entend au premier degré. D’où l’importance de l’intervention d’Iris.” Michiel Riedijk, architecte principal du projet dans le New York Times, octobre 2019


Panneaux Iris Van Herpen photographiés par Dimitry Kostyukov pour le New York Times

Les formes imitent les ondulations de la soie plissée ou l’érosion par l’eau qui se produit depuis des milliers d’années, donnant l’illusion que le bâtiment est en perpétuel mouvement, tout en étant à la fois passé et futur.

“L’intention n’était pas vraiment de m’éloigner de mon processus de couture, mais plutôt de l’immobiliser et de le désincarner”, a déclaré Iris Van Herpen à Dezeen, en août 2019.


panneaux Iris Van Herpen photographiés Dezeen

Story Of The Month
Le Guide Routard de Noël

Les boutiques de luxe quand elles dévoilent leurs vitrines de Noël, nous emmènent dans un voyage fantastique et féerique, mais l’extérieur n’est pas l’unique spectacle, les marques s’appliquent à créer aussi de merveilleux univers à l’intérieur qui nous remplissent les yeux et le coeur de l’esprit de Noël. Nous avons fait un tour dans les grands magasins de Paris, pour voir les décorations de cette année.

Materials
Sustainable Transformations

This month we experiment with a new material in our sustainable material library: CocoRub.The material itself is composed solely of coconut fibres and natural latex, making it fully renewable and biodegradable. We transformed it in a number of ways using eco-friendly methods: heat bonding it with recyclable PU making it impermeable, colouring it with water-based eco-paint application, and finally, cutting it into strips and weaving it for a three dimensional feel.

For more information about CocoRub, click here.